28.09.2020
Chroniques L'heure juste municipale Une tribune où les citoyens questionnent nos élus

Une tribune où les citoyens questionnent nos élus

Qu’on les appelle citoyens, payeurs de taxes ou contribuables, ils ont droit de s’interroger sur le niveau d’avancement de certains projets à l’échelle municipale rimouskoise ou tout simplement dans leur propre district. Prenons un exemple : des citoyens soulignent que des trottoirs sont en piteux état dans le district Le Bic. Ils veulent savoir ce que la Ville va faire comme travaux pour remédier à la situation. Par le biais de cette chronique, nous adresserons la question au conseiller municipal du district concerné pour obtenir une réponse. Bien sûr, ce dernier pourra faire appel aux gestionnaires municipaux pour l’appuyer dans sa recherche d’informations.

Ici, pas question de régler des chicanes de clôture entre voisins. Nous traiterons de sujets qui touchent l’ensemble d’une collectivité. Mais de quelle façon pourrez-vous soulever les dossiers qui vous interpellent? C’est fort simple, vous pouvez communiquer, dès maintenant, avec moi par courriel au mfrancoeur@journallesoir.ca pour me donner des informations pertinentes qui me permettront de formuler votre demande aux élus municipaux. Je serai donc la courroie de transmission ou le porte-parole entre vous et la Ville de Rimouski. Les sujets traités pourront se faire sous le sceau de la confidentialité ou si le citoyen le désire son nom pourra être cité dans la chronique. Libre à vous.

De tous les paliers de gouvernement, le «municipal » est le plus proche des citoyens. Ces derniers peuvent revendiquer que les élus municipaux fassent preuve d’une gouvernance sans reproche et de transparence dans la gestion des dossiers. Peut-on s’attendre à obtenir des réponses de politiciens ou à de vraies réponses? Croisons-nous les doigts pour que la deuxième option soit la bonne. Comme nos élus auront l’opportunité de répondre aux interrogations des citoyens, ils ne pourront pas dire qu’ils font partie du «club des mal cités». Que l’on parle de la problématique du stationnement au centre-ville, de l’approvisionnement en eaux dans le district Sainte-Blandine-Mont-LeBel, de l’ajout de feux de circulation au coin du boulevard Arthur-Buies et de la rue Sirois, j’ai bien hâte de vous lire et surtout, de vous aider à obtenir des réponses. N’hésitez pas à communiquer avec moi au mfrancoeur@journallesoir.ca.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×