27.02.2020
Nouvelle de 18 h Le Transit se bat toujours pour sa survie

Le Transit se bat toujours pour sa survie

La présentation annuelle de la Nuit des sans-abri de l'Auberge du Cœur Le Transit est l'occasion de faire le point sur cet important organisme communautaire de Rimouski.

L’activité présentée vendredi dernier a débuté par une marche de solidarité regroupant plusieurs organismes communautaires et des citoyens, sous le thème «Différents visages, différentes histoires ». Plus de 75 personnes ont marché dans les rues de Rimouski pour lutter contre la pauvreté et les inégalités sociales. Plus de 175 personnes se sont présentées à l’Auberge du cœur Le Transit pour revendiquer de meilleures conditions de vie pour les personnes marginalisées et démunies. Le maire de Rimouski Marc Parent, le député Harold Lebel et plusieurs dignitaires et organismes communautaires ont été présents.

« Il y a beaucoup de demande. Depuis 35 ans, on a accueilli 2 189 jeunes, pour une moyenne de 50 à 60 par année. Il y en a eu 77 différents l’an dernier. On s’est déjà rendu à 95% de taux d’occupation. On parle de jeunes adultes de 17 à 30 ans, femmes ou hommes, sans abri, ou en voie de le devenir. Nous leur offrons le gîte et le couvert, plus un suivi psycho-social. L’aide au quotidien sert à tenter d’aider l’individu à se trouver de l’emploi ou à trouver un logement. Nous visons à favoriser la réinsertion sociale », explique la directrice générale, Lynda Lepage.

Financement

L’Auberge du Coeur Le Transit doit faire face année après année à un énorme défi de financement. « Il faut aller chercher jusqu’à 150 000 $, annuellement, dans la communauté. C’est beaucoup d’énergie, beaucoup de travail. On doit se creuser la tête pour faire preuve d’originalité. On reçoit une subvention du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS du Bas-Saint-Laurent), mais ce n’est pas assez pour notre fonctionnement. Notre budget représente environ 400 000$. Nous avons 12 employés et nous devons être accessible 24 h sur 24. Tous les appuis sont les bienvenus. Les gens du milieu nous aident à réaliser notre mission, faire ce qu’on fait de mieux: aider les gens », témoigne madame Lepage.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×