19.09.2020
Chroniques Chasse et pêche Les Agents de la faune ne feront pas de «chasse aux sorcières»

Les Agents de la faune ne feront pas de «chasse aux sorcières»

Cette semaine à « Rendez-Vous Nature », le 1er décembre, Québec a mandaté ses 380 Agents de protection de la faune d’appliquer la Loi sur l’immatriculation des armes à feu et d’imposer des amendes, avec des pouvoirs semblables à ceux des policiers. Mais pour le président du Syndicat des agents de protection de la faune, Martin Perreault, pas question de « faire une chasse aux sorcières ».

Aussi, dans le prolongement de l’actuel Plan de gestion de l’orignal, et la préparation du prochain, le président de « LA » zec orignal au Québec, la Zec Bas-Saint-Laurent, Guillaume Ouellet, estime que les autorités responsables gèrent le troupeau d’orignaux à l’aveuglette.

Espèces menacées

Et dans l’état actuel de la planète, plusieurs espèces animales sont menacées, et en péril. La Fondation de la Faune du Québec n’a pas le choix d’augmenter le financement de son programme Faune en danger, comme l’explique Annabelle Avery.

Tout cela et plus encore à « Rendez-Vous Nature », des 7 et 8 décembre 2019, diffusée sur 15 antennes radios du Bas-Saint Laurent, Gaspésie, Côte-Nord, Outaouais, des Laurentides, Lanaudière, Mauricie, Saguenay – Lac-Saint-Jean, Nord-du-Québec, Québec, Port-Menier (Île d’Anticosti) et du Nord du Nouveau Brunswick, et sur le web :  www.rendezvousnature.ca

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×