18.09.2020
Chroniques Chasse et pêche La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs sonne l’alarme

La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs sonne l’alarme

La maladie du cerf fou risque de se propager et de contaminer l’orignal

La Maladie Débilitante Chronique du cerf (MDC), qu’on appelle aussi la maladie du cerf fou, par association avec la maladie de la vache folle, et qui avait infecté une douzaine de cerfs rouges dans une ferme d’élevage de Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides en septembre 2018, risque de se propager dans la sauvagerie québécoise et contaminer l’orignal.

Il est plus que temps que le site de la ferme de cervidés où a été détectée la MDC soit décontaminé. La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP), a fait une demande à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) pour qu’elle entreprenne immédiatement la décontamination du sol. La FédéCP demande à tous les chasseurs du Québec de supporter sa demande pour qu’elle entreprenne, de façon urgente, la décontamination du sol de la ferme d’élevage de cerfs rouges.

« Il y a maintenant plus d’un an que l’ACIA a découvert un premier cas de MDC dans une ferme d’Huberdeau dans les Laurentides. Depuis la fin de l’abattage des cerfs de cette ferme, vers la fin de 2018, aucune action n’a été entreprise par l’ACIA pour décontaminer le site afin d’éliminer les risques de propagation de la maladie vers la sauvagerie québécoise. L’éventualité d’une contamination des cervidés est alarmante et l’assainissement du site doit être réalisée dans les plus brefs délais. Aucun effort ne doit être ménagé pour éviter que la MDC s’installe au Québec», soutient la FédéCP

Depuis septembre 2018

Un premier cas de MDC chez le cerf de cet élevage des Laurentides avait été découvert en septembre 2018. Puis en octobre 2018, Québec a interdit la chasse dans une zone de 400 km2 autour de la ferme. Puis En octobre 2018, Ottawa a ordonné l’abattage des 3 200 cerfs rouges d’élevage. En septembre 2019, Forêts, Faune et Parcs a autorisé la récolte de tous les segments du troupeau de cerfs sauvages des Zones 9 Ouest et 10 Est; Laurentides et une partie de l’Outaouais, du 21 septembre au 17 novembre. Toujours pour éviter la propagation de la maladie du cerf fou. Ce qui avait suscité la grogne chez les chasseurs craignant la disparition du troupeau des cerfs sauvages dans ces deux Zones.

La MDC origine d’un prion, qui est une particule qui se trouve dans les cellules du système nerveux. Les prions qui causent la MDC ont une conformation anormale qu’ils transmettent aux prions sains. L’accumulation de prions anormaux provoque l’éclatement des cellules nerveuses. Et la maladie du cerf fou.nLa protéine responsable de la maladie résiste au froid et à la chaleur, et pourrait se propager par l’eau ou avec le déplacement de petits animaux ou d’oiseaux.

La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs appelle les chasseurs de tout le Québec à réclamer d’Ottawa de faire de toute urgence le grand nettoyage de cette ferme d’élevage. La FédéCP craint qu’une contamination des cerfs sauvages à la MDC pourrait conduire à celle des orignaux et à un effondrement de l’industrie de la chasse sportive qui perdrait des centaines de millions de dollars. Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie fournissent 45% de la récolte d’orignaux au Québec.

Pas de chance à pendre. Les chasseurs doivent signer la pétition en ligne sur le site de la FédéCP à l’adresse : www.fedecp.com/la-federation/documentation/sante/ , et l’envoyer à la ministre fédérale de la Santé, Pattu Hajdu, pour qu’elle intervienne auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, responsable du dossier de la MDC ou du cerf fou.   

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×