26.11.2020
Nouvelle de 19 h Un dimanche occupé pour Serge Beausoleil

Un dimanche occupé pour Serge Beausoleil

Partisans de l’Océanic, comment réagissez-vous aux annonces faites par l’équipe en cette première journée du marché des transactions ?

Serge Beausoleil est allé chercher du renfort en attaque avec Nicolas Guay, des Sea Dogs de Saint John, un centre de 20 ans de premier plan. En 32 parties cette saison, son dossier est de 16-26-42. La saison dernière à Drummondville, il a marqué 40 buts. Une grosse pointure !

Andrew Coxhead, des Remparts de Québec, n’a pas la même réputation. Il est un joueur de centre au bon gabarit, fiable dans les deux sens de la patinoire, mais dont l’éclosion n’a pas été celle anticipée lorsqu’il a été repêché en 2016. Il reviendra comme joueur de 20 ans dans la ligue en 2020-2021. On connait moins le défenseur Walter Flower, 20 ans, qui arrive d’Halifax. On dit de lui qu’il est avant tout un arrière à caractère défensif. Il a 235 parties jouées dans le circuit. Enfin, on peut penser qu’Olivier Bourret, 19 ans, sera un joueur de profondeur en attaque. 

Comme il l’a dit en septembre et répété dans les derniers jours, Serge Beausoleil a pris des décisions pour améliorer son équipe. Par contre, il a refusé de se lancer dans la surenchère pour les joueurs les plus convoités. Il avait dit qu’il ne sacrifierait pas les jeunes Zachary Bolduc et Isaac Belliveau et il a tenu parole.

Certains vont lui reprocher. Alexis Lafrenière en est à sa 3e et fort probablement dernière saison à Rimouski. L’Océanic a été dans le haut du classement durant les trois saisons en question et comme on dit, Beausoleil, de concert avec ses patrons, a refusé d’y aller all in les trois fois.  

Ne soyons pas surpris. Oui, il aurait été tentant de donner le grand coup et d’entourer Lafrenière de quelques-uns des gros canons de la ligue. Mais, en place depuis neuf ans à Rimouski, Beausoleil veut s’assurer, année après année, de demeurer compétitif. Il y a quelques jours, la LHJMQ publiait d’ailleurs un classement des 18 équipes pour la décennie 2010-2019 et c’est l’Océanic qui est au sommet du classement avec une moyenne de ,576 (points accumulés), devant l’Armada et les Huskies.

Beausoleil pourrait toujours peaufiner son alignement dans les deux prochaines semaines, mais il faut penser que son gros magasinage est pas mal terminé. Il a bien quelques joueurs qu’il voudra transiger comme D’Artagnan Joly qui est écarté du trio des 20 ans occupé par Paré, Guay et Flower. Peut-être aussi voudra-t-il sécuriser le poste de 2e gardien. 

Cinq équipes apparaissent comme étant plus agressives sur le marché : Chicoutimi, Sherbrooke, Moncton, Cap-Breton et l’Océanic. Il reste encore quelques joueurs étoiles disponibles sur le marché. Les prix pourraient baisser dans les premiers jours de janvier. À suivre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×