12.07.2020
Nouvelle de 18 h Dame Nature tarde à collaborer

Dame Nature tarde à collaborer

Parmi les malheureux des Fêtes de cette année, il y a les motoneigistes, qui n’ont pas reçu le cadeau espéré de la part de Dame Nature.

Aucune route majeure -on dit aussi sentier balisé- sous la supervision de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) n’est ouverte, au Bas-Saint-Laurent. À l’échelle provinciale, le vice-président et administrateur régional depuis sept ans, Denis Langevin, rappelle que seulement 20 % de ces routes provinciales sont accessibles, en date du 27 décembre.

Météo

La météo tarde à annoncer des bonnes bordées de neige, du verglas étant ce qui descendait du ciel en ce vendredi, plutôt que des flocons, mais des précipitations sont attendues pour mardi.

Environnement Canada prévoyait, au moment d’écrire ces lignes, en fin d’après-midi, pour la grande région rimouskoise, un peu de neige mêlée de verglas pour ce soir; puis, que les températures demeureraient stables entre -2 degrés Celsius et -7 degrés Celsius, avec un peu de soleil et du soleil pour deux jours, de samedi à mardi. La neige pourrait alors arriver plus abondamment, pendant deux ou trois jours.

Des prières!

« Il paraît qu’il y avait bien des motoneigistes à la messe de Noël qui priaient ardemment! », blague monsieur Langevin, avant de préciser :

« C’est sûr que nous avons besoin d’une bonne bordée de neige. Sur la rive Sud du Saint-Laurent, il n’y a pratiquement rien d’ouvert. C’est très minime comme accessibilité, et actuellement, ce sont vraiment les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et un peu L’Abitibi qui offrent les meilleures conditions de pratique de la motoneige. La première bordée de l’hiver a été bonne dans notre région mais malheureusement, il est passé de la pluie par-dessus. »

Au moins 15 cm

« Nous avons besoin d’au moins une quinzaine de centimètres de neige pour ouvrir les sentiers en toute sécurité. Malgré cela, c’est la quatrième année que nous battons des records concernant les inscriptions chez nos membres. On peut parler de croissances de 3,3 % et de 6,6 % respectivement pour le Québec et pour la région. Il y a 94 000 membres à l’échelle de la province et 4 200 au Bas-Saint-Laurent », note aussi monsieur Langevin.

Ce dernier conclut que les sentiers balisés sont pratiquement tous fermés. « Il n’y a rien d’ouvert dans les routes provinciales (Trans-Québec numéro 5, la numéro 35 qui se termine à Rimouski et la numéro 85, de Rivière-du-Loup au Nouveau-Brunswick). En pratique, à partir de Rivière-du-Loup, il n’y a que du « hors-piste » que l’on peut pratiquer en montagne, à l’intérieur des terres. Je sais que des gens ont pris la route du Nouveau-Brunswick depuis La Rédemption, dans La Mitis, ces derniers jours. Les belles conditions sont rares et il faut être très prudent. »

Pour s’assurer de tout savoir sur les conditions des sentiers de motoneige balisés et entretenus, l’idéal est de consulter les pages Facebook des différents clubs et de la Fédération, ainsi que le site Internet de celle-ci.

Il existe également une application qui s’appelle iMotoneige que l’on peut télécharger sur son téléphone cellulaire.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×