26.11.2020
Nouvelle de 18 h Le Club de golf Bic prend un nouveau départ

Le Club de golf Bic prend un nouveau départ

« On va brasser nos idées », dit le nouveau président

Le Club de golf Bic a un nouveau président depuis samedi dernier qui, tout en rendant hommage au travail de son prédécesseur, entend mettre sa signature sur l’avenir de l’organisation.

Louis-Mari Rouleau, président depuis quatre ans, cède son poste à Sylvain Lafrance, qui était trésorier au cours du dernier mandat et administrateur lors du précédent. Monsieur Lafrance est un golfeur de toujours et, au quotidien, le directeur général d’Innovation Maritime, le centre de transfert technologique de l’Institut maritime du Québec (IMQ).

Fort Prével

« Je dois d’abord lever mon chapeau à Louis-Mari pour l’excellent travail qu’il a accompli comme président et pour m’avoir aidé dans la transition vers sa succession. Je suis à Rimouski depuis six ans. J’arrivais alors de Gaspé, où je travaillais notamment dans le financement des industries des pêches, de l’aquaculture et de la mariculture. En Gaspésie, j’étais membre du Club de golf Fort Prével depuis 18 ans. J’en ai été un des administrateurs. J’ai commencé le golf dans ma région d’origine, Sherbrooke. »

Sylvain Lafrance (Photo: courtoisie, Sylvain Lafrance)

Finances saines

Le legs de Louis-Mari Rouleau se traduit notamment par des finances saines. Les revenus de quelque 900 000 $ ont permis d’enregistrer des bénéfices de 20 000 $ pour la saison 2019. Ce, alors que le financement de sa flotte d’équipements est à jour.

En tant que nouveau président, Sylvain Lafrance a quelques idées en tête sur les aspects auxquels il souhaite axer ses efforts :

« Je veux poursuivre le travail engagé par les membres du conseil d’administration précédent, entre autres, en rendant le Bic très accessible, tout en consolidant nos finances. Il faut maintenir une situation financière saine, ce doit être une priorité. Il faut travailler autour des idées qui peuvent permettre d’amener davantage de personnes à s’intéresser au golf et à venir jouer au Bic et qui peuvent aider à développer la relève, les juniors. »

Le Bic aura toujours un cachet unique. (Photo: courtoisie, Club de golf Bic)

Investissements

Tout en maintenant l’excellence comme objectif dans l’entretien du parcours, les administrateurs du Club Bic s’interrogeront sur ses infrastructures, et en particulier sur les aménagements extérieurs du chalet. Ce dernier, sa terrasse et son restaurant doivent continuer à être des éléments distinctifs du Bic et à le rendre attrayant. On pourrait voir des changements dès cette année.

« Il y a toujours quelques retouches sur le terrain, sous la direction du professionnel Michel Blier, mais on ne parle pas de changement majeur à court terme. On pense plus aux installations d’accueil, comme le chalet, les escaliers et la terrasse, qui doivent être mis à jour. On se demandera ce qu’on peut faire de plus, aussi, pour améliorer l’attractivité de la restauration », estime monsieur Lafrance.

L’excellence demeure le simple et unique objectif pour l’entretien du terrain. Ici, le trou numéro 14. (Photo: courtoisie, Club de golf Bic)

Restauration

« Le restaurant et la terrasse rendent la vie agréable aux alentours du chalet principal, mais ce sont aussi des services essentiels pour les membres et pour les usagers. Ce sont des idées, des projets dont on discute depuis quelques temps qu’on va mettre dans la marmite. La restauration demeure un élément critique du Bic. On doit vraiment réfléchir à nos options pour faire en sorte que ce poste budgétaire soit davantage profitable au Club », ajoute le président.

« Nous sommes dus pour un nouvel exercice de réflexion après celui orchestré précédemment par monsieur Rouleau. Et je souhaite que cette réflexion soit axée autour de la qualité du service et sur une connaissance approfondie de notre clientèle, autant locale que de l’extérieur. En connaissant mieux notre clientèle, on pourra rendre nos stratégies plus efficaces. J’entends amorcer ce travail avec notre nouveau conseil d’administration et avec notre professionnel, qui est très associé au Club, dès le mois de janvier », déclare enfin monsieur Lafrance.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×