22.09.2020
Actualités Océanic Le grand espoir du Québec depuis Vincent Lecavalier ou «The Great Quebec...

Le grand espoir du Québec depuis Vincent Lecavalier ou «The Great Quebec Hope: Alexis Lafreniere »

Source: Réseau TSN

Le réseau TSN a lancé une vidéo sur son site web décrivant les espoirs que fondent tous les Québécois sur le jeune prodige de hockey, Alexis Lafrenière. Celui-ci joue présentement du hockey inspiré et étincelant au Championnat mondial de hockey junior (CMHJ). Heureusement pour nous, il foulera la glace du Colisée de Rimouski pendant une autre demi-saison et espérons pour une bonne percée en séries aussi. Oui, il est à nous.

« The great white hope »

Les plus sophistiqués en sport auront tôt fait de saisir l’analogie qu’à fait le Réseau TSN en substituant, « white » pour « Québec ». L’expression « the great white hope » symbolisant jadis l’espoir tordu qu’avaient les personnes de couleur blanche au début du 20e siècle de voir un des leurs finalement arrivé à bout de Jack Johnson, un boxeur noir, champion incontesté du monde dans la catégorie des poids lourds. L’expression est devenue depuis ce temps, synonyme de toute personne en qui on fonde de l’espoir pour se réaliser.

Comprendre la passion des Québécois

Dans cette vidéo, il faut absolument voir François Gagnon dans un numéro amusant  plaider la cause des Québécois pour que le Québec retrouve ses lettres de noblesse au hockey. « Nous avons perdu les joueurs qui autrefois occupaient le haut de la liste des compteurs de LNH, rappelez-vous les Richard, Béliveau, Lafleur, Lemieux, Dionne ,Perreault et compagnie. Nous avons perdu les Coupes Stanley. Nous avons perdu le créneau de manufacturier de gardiens de but de la LNH. Peut-on au moins avoir Alexis Lafrenière ? supplie-t-il. » 

Les spécialistes en manque de superlatifs

Le réseau TSN a visé juste en évoquant le sujet de la fierté québécoise. Pendant le cours des matchs du CMHJ, on savoure le moment en voyant James Duthie, en direct, qui demande aux spécialistes Bob Mackenzie et Jeff O’Neil de se compromettre tout comme Gord Miller le fait avec l’ancien joueur Ray Ferraro pendant les matchs. Les superlatifs fusent de toute part : «  Il est le meilleur joueur de hockey junior au monde. Je ne savais pas qu’il apportait aussi un aspect physique et défensif en plus du reste. Il pourrait jouer dans la LNH présentement. Il ne fait plus de doute, il sera sélectionné au 1er rang du prochain repêchage ». Et ça continue, les murmures se sont transformés en  clameurs chez nos amis anglophones et ailleurs dans le monde aussi.

Le monde découvre ce que Rimouski a compris

Pour les amateurs de hockey de Rimouski, nous l’avions remarqué depuis le début de la saison, Alexis Lafrenière a monté son jeu de plusieurs crans et sa magie sur la glace est un cadeau qu’il nous fait vivre à chacune de ses présences. Oui, c’est la consécration pour notre Alexis qui deviendra le premier joueur d’avant québécois à être repêché au 1er rang de la LNH depuis Vincent Lecavalier en 1998. Incroyable que déjà 22 ans séparent ces deux pages d’histoire de hockey junior et aussi incroyable que cela puisse paraître, Rimouski sera encore au cœur de ce moment historique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×