01.10.2020
Nouvelle de 19 h La boxe professionnelle est de retour… par la grande porte!

La boxe professionnelle est de retour… par la grande porte!

David Lemieux au cœur d’une carte internationale de 10 combats

L’ancien champion du monde des poids moyens de l’International boxing federation (IBF), le Québécois David Lemieux, de Laval, sera au centre d’une carte de boxe marquant le retour de ce sport professionnel au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, le 21 février prochain.

À son premier combat chez les 168 livres, ou poids super moyens, début décembre, à Montréal, David Lemieux a vaincu l’Ukrainien Max Bursak par décision partagée. À Rimouski, il affrontera un rival de taille, le Polonais Robert Talarek (24 victoires, 13 défaites et 3 combats nuls, 16 knock-outs).

Érik Bazinyan, Simon Kean et David Lemieux. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« Pour son deuxième combat chez les 168 livres, l’équipe de David Lemieux (41 v 4 d, 34 k-o) a choisi un adversaire lui permettant de stabiliser ses performances dans sa nouvelle division. Talarek est un peu comme Max Bursak : c’est un adversaire expérimenté, réputé très durable et doté d’une bonne force de frappe », explique le président d’Eye of the Tiger Management (EOTTM), Camille Estephan.

Carte internationale

La même entreprise avait présenté un gala de six combats le 24 novembre 2018 à Rimouski et l’accueil a été suffisamment intéressant pour inciter les promoteurs à répéter l’expérience. Il y avait 2 500 personnes.

Partenaires et promoteurs posent avec les trois boxeurs présents à la conférence de presse de ce mardi. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

La carte de boxe du samedi 21 février est définitivement de calibre international. En demi-finale de la soirée, deux géants vont s’affronter sur le ring. Simon Kean, de Trois-Rivières, un boxeur olympique de catégorie poids super lourds, se mesurera à un Américain de six pieds et sept pouces, Daniel Martz. Kean (18 v 1 d, 17 k-o) mesure six pieds et cinq pouces et pèse 243 livres.

Aussi en vedette, Éric Bazinyan, un pugiliste d’origine arménienne de Laval, qui possède une fiche immaculée de 24 victoires et aucune défaite, et 18 triomphes par knock-out. Un Finlandais, Timo Laine (27 v 12 d, 11 k-o), se dressera devant celui qui tente d’obtenir un classement lui permettant d’aspirer à un combat majeur en 2020.

Le roi des uppercuts

Un pugiliste qui avait ébahi les spectateurs lors du gala précédent en terre rimouskoise, le Russe Artem Oganesyan (11 v 0 d, 9 k-o), se mesurera à un Français, Fouad El Massoudi (17 v 12 d, 2 k-o). Le Russe avait triomphé de Juan Manuel Mares en lui infligeant une série spectaculaire d’uppercuts (NDLR : coup de poing de bas en haut) en novembre 2018.

Boxeuse

Six autres combats seront présentés, mettant notamment en vedette une boxeuse, Leila Beaudoin, une Lévisienne originaire du Témiscouata. Les détails seront dévoilés ultérieurement.

Par ailleurs, Camille Estephan et un membre bien connu du nouveau groupe de promotion rimouskois XP Productions, Éric Boucher, ont tous les deux précisé que la boxe professionnelle est de retour non seulement en raison de l’intérêt des amateurs, mais aussi en raison de l’implication exemplaire du milieu des affaires.

On a ainsi baptisé le gala L’Événement Construction Albert inc, présenté en collaboration avec Budweiser, TVA Sports, Golden Boy Productions, Béton Provincial, Hôtel Rimouski, la Ville de Rimouski et Ameublements Tanguay.

Les autres actionnaires du Groupe XP Productions sont Alexandre Tanguay, Louis Khalil, Sébastien Noël et Sébastien Tremblay.

Le prix des billets varie de 39 $ à 500 $ et on peut s’en procurer sur ticketfaces.net, au 418 723-4444 ou à la billetterie du Colisée. Infos sur www.eottm.com.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×