Gouvernement du Québec
29.11.2020
Actualités Faits divers Six mois de prison pour possession de stupéfiants

Six mois de prison pour possession de stupéfiants

Dany Gobeil, 55 ans, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, a plaidé coupable ce jeudi en fin d’avant-midi au palais de justice de Rimouski à des accusations de possession de stupéfiants, de bris de probation et de bris d’engagement relativement à une perquisition effectuée le 11 décembre dernier à Saint-Narcisse.

« Monsieur n’était pas le principal suspect visé lors de cette opération. Il avait une chambre dans la résidence d’un autre accusé, Brian Parent. Les policiers ont trouvé 0,25 gramme de cocaïne et 25 pilules de méthamphétamine dans la chambre de l’accusé qui a ains brisé sa probation en ne gardant pas la paix ainsi qu’un engagement l’obligeant à déclarer tout changement d’adresse », rapporte la procureure de la Couronne, Me Isabelle Gavioli.

Le juge de la Cour du Québec, Denis Paradis, a condamné Gobeil à une peine globale de six mois de prison, moins les 37 jours purgés depuis son arrestation. La sentence tient compte des antécédents de l’accusé en matière de bris d’ordonnance et de trafic de stupéfiants. La période de détention sera suivie d’une probation de deux ans où Gobeil ne pourra entrer en contact avec Brian Parent. Il lui sera interdit consommer des drogues, incluant le cannabis, et de se trouver dans les bars.

Gobeil est l’un des quatre accusés relativement à une perquisition en matière de stupéfiants ayant eu lieu le 11 décembre à Saint-Narcisse-de-Rimouski. 

Deux perquisitions

Les enquêteurs de la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, assistés des policiers du poste de la MRC de Rimouski-Neigette, de policiers membres du groupe tactique d’intervention et d’un maître-chien, ont effectué deux perquisitions simultanées en matière de stupéfiants, en plus de procéder à l’arrestation de quatre individus en lien avec du trafic de stupéfiants, dont les activités se déroulaient dans la grande région de Rimouski.

« Les policiers se sont rendus dans une résidence du chemin Duchénier ainsi que dans un garage sur la rue industrielle à Saint-Narcisse-de-Rimouski où ils ont découvert environ 8 735 comprimés de méthamphétamine ; environ 222 g de cocaïne ; environ 136g de cannabis, 3 500 cigarettes de contrebande, plusieurs milliers de dollars en argent comptant ; cinq téléphones cellulaires et plusieurs objets servant au trafic de stupéfiants », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, au moment des arrestations.

Trois autres accusés

Brian Parent, 43 ans, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, a été remis en liberté sous conditions le 16 décembre au palais de justice de Rimouski. Il reviendra en Cour le 27 janvier pour son orientation et déclaration.

Un autre homme de 38 ans et une femme de 27 ans habitant également à Saint-Narcisse-de-Rimouski ont été arrêtés et libérés par voie de sommation à comparaître à une date qui n’est pas connue pour le moment. Ils ne peuvent être identifiés avant une première comparution.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×