22.09.2020
Actualités Économie Vente des actifs de la Coopérative du Haut-Pays à La Trinité-des-Monts

Vente des actifs de la Coopérative du Haut-Pays à La Trinité-des-Monts

La succursale de Rimouski du syndic BDO Canada chapeaute la vente par soumissions des actifs de la Coopérative des consommateurs du Haut-Pays de La Trinité-des-Monts qui est en faillite depuis le 19 décembre.

Des soumissions sont demandées pour les actifs qui sont répartis en six lots, soit immeuble commercial et terrain situé au 80, rue Principale à La Trinité-des-Monts, équipement de garage, inventaire d’épicerie, équipement d’épicerie, mobilier de bureau et équipement de restaurant. « Les actifs peuvent être vendus par lot ou en bloc. Cependant, les lots 1 et 2 ne peuvent pas être vendus séparément. Les personnes intéressées pourront inspecter les actifs le 20 janvier entre 9 h et 11 h 30 », indique la responsable de la vente, Louise Gagnon.

Les soumissions peuvent être reçues jusqu’au 3 février à 11 h. Elles seront ouvertes le 3 février à 11 h 05 au bureau du syndic, en présence des soumissionnaires qui le désirent.

Un citoyen très déçu espère un acheteur sérieux

« Je trouve ça très dommage que cela se termine ainsi. Les administrateurs ont mis beaucoup de temps pour monter les projets, il a quatre ans, pour convertir la coopérative n’avait alors que le poste d’essence et le garage de mécanique en épicerie et en restaurant. Les citoyens de Trinité et d’Esprit-Saint avaient amassé 174 000 $ pour que ce projet se réalise. Lors d’une assemblée spéciale des membres, le 19 décembre, on a appris que la coop devait plus de 400 000 $ en taxes d’essence non payées. Pour ma part, je trouve ça très triste de plus avoir ce service dans notre municipalité. Je suis chanceux, j’ai une voiture pour me déplacer dans le village voisin pour faire mes achats, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde », commente un résident et ancien conseiller municipal, Dave Côté, qui souligne que plusieurs personnes âgées habitent à Trinité-des-Monts.

« Pour l’essence, il faut prévoir de faire le plein quand on revient de Rimouski. Je me suis acheté un 20 litres d’essence au cas où il m’arrive un pépin. Avec ça, j’en aurai assez pour me rendre au poste d’essence le plus proche à Lac-des-Aigles. Je trouve ça triste pour les employés qui ont perdu leurs emplois sept jours avant Noël. Je souhaite qu’un acheteur sérieux se porte acquéreur de ce bel édifice presque neuf afin qu’on puisse ravoir une épicerie le plus vite possible dans notre village », poursuit M. Côté.  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×