30.09.2020
Nouvelle de 17 h Un homme en crise cause pour 35 000 $ de bris à...

Un homme en crise cause pour 35 000 $ de bris à l’Hôpital

Un homme de 20 ans, William Richard, a plaidé coupable, jeudi matin au palais de justice de Rimouski, à plusieurs accusations de voies de fait, menaces et de méfaits en brisant notamment du matériel pour 35 000 $ à l’Hôpital régional de Rimouski, les 30 juillet et 25 octobre 2019.

Richard a admis avoir commis des voies de fait sur du personnel infirmier et des méfaits en endommageant des chaises et un téléviseur le 30 juillet. « En visite à l’hôpital, il se désorganise et il lance une chaise dans un téléviseur. Il lance une autre chaise en direction d’un agent de sécurité et il tente de lui asséner un coup de poing. Les dommages sont évalués à 1 250 $. Le 25 octobre, il se présente à l’urgence à 6 h 30 avec un intervenant. Il commence à lever le ton. Décelant un potentiel de dangerosité, un gardien l’amène dans une salle fermée. Il lance violemment son sac sur le mur et sur rue sur le gardien en lui criant « Je vais te tuer mon « tabarnak » ». Il sort de la salle et il se met à tout lancer : ordinateur, chaises, matériel médical comme des solutés ou autres appareils. Les dommages sont de 35 0000 $ », indique la procureure de la Couronne, Me Isabelle Gavioli.

« Compte tenu de la violence des gestes, on vous suggère une peine globale de neuf mois de prison à laquelle on soustrait la détention préventive de 128 jours depuis son arrestation le 25 octobre, pour une peine de 142 jours à compter d’aujourd’hui », ont plaidé Me Gavioli et l’avocat de l’accusé, Me Rodrigue Joncas.

L'Hôpital régional de Rimouski.
L’hôpital de Rimouski (CHRR). (Photo journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le juge de la Cour du Québec, Denis Paradis, a donné suite à la suggestion commune. Il émet également une interdiction de posséder des armes de 10 ans et il ordonne que l’accusé se soumette à un prélèvement d’ADN pour analyse génétique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×