28.09.2020
Nouvelle de 17 h Cri du cœur citoyen à Trois-Pistoles

Cri du cœur citoyen à Trois-Pistoles

Plus de 600 personnes se sont réunies sur le parterre de l’église de Trois-Pistoles pour envoyer un cri du cœur au gouvernement du Québec, samedi lors d’une grande marche organisée par le comité Sauvons l’Héritage.

Alors que des réponses étaient attendues au plus tard le 31 janvier dans le dossier de la Traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins, le gouvernement du Québec a reporté le dépôt de son offre à la Compagnie de Navigation des Basques à un moment ultérieur, sans toutefois préciser de date.

Le comité Sauvons l’Héritage se surprend des propos émis par le député caquiste de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif au sujet de la date prévue pour l’obtention d’une décision gouvernementale. « Ce dernier semble avoir oublié qu’il a mentionné qu’un règlement interviendrait avant le 31 janvier. Il a pourtant émis ces propos à plusieurs reprises, que ce soit à la radio, à la télévision et même à nos représentants. Il a annoncé qu’il refuserait de se prononcer sur le dossier tant que celui-ci ne serait pas réglé. « Ce n’est pas normal que notre élu régional refuse de répondre aux interrogations légitimes de la population. Demander aux gens de nous porter au pouvoir, c’est une chose, respecter les gens qui font ce choix ça en est une autre », clame le porte-parole du comité sauvons l’Héritage, Guillaume Legault.

Le temps presse

Le temps presse pour assurer une saison 2020 à l’Héritage 1. Les délais de l’entente avec l’entreprise responsable d’effectuer les travaux en cale sèche se resserrent dangereusement et de plus en plus chaque jour. Les membres de l’équipage méritent des réponses rapidement.

« Bien évidemment que la population aurait aimé avoir des réponses avant le 31 janvier. Ce report attise les inquiétudes, espérons que le gouvernement prendra la mesure des conséquences de la situation actuelle et agira de manière responsable dans le dossier », souligne M. Legault.

« Le gouvernement doit cesser de parler des deux côtés de la bouche en même temps. Il ne cesse de nous parler de développement économique, mais semble pourtant absolument déconnecté des besoins de nos régions dans ce dossier. Le développement régional est au cœur de l’enjeu que nous rencontrons. Si cette situation avait eu lieu dans un grand centre, elle aurait sans doute été réglée dès l’automne. À titre de comparaison, ce sont près de 10 000 emplois que cela représenterait à Montréal, c’est majeur pour notre millieu », indique M. Legault.

« Les impacts négatifs se font déjà sentir. La Compagnie de navigation des Basques a refusé des réservations de groupes d’Européens ne sachant pas si la Traverse serait en fonction. Il faut éviter de perdre les employés qui pourraient être tentés de regarder ailleurs face à l’incertitude. En novembre, le temps pressait déjà. Le ministère a pris une décision sur la base d’informations erronées. Il est grand temps de corriger le tir », précise M. Legault, qui refuse cependant d’établir une date butoir pour maintenir la saison 2020.

Le député Tardif confiant

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, a émis un communiqué de presse jeudi soir. « Le dossier de l’aide financière au traversier Trois-Pistoles – Les Escoumins se doit d’être complet avant de franchir l’étape finale du dépôt au Conseil des ministres. Je préfère avoir une solution bien ficelée et globale pour notre région plutôt que d’avoir une décision précipitée pouvant amener une décision incomplète ou mal attachée avec le milieu. J’ai été informé que des documents ont été déposés récemment suite au questionnement des experts », indique-t-il.

« Je fais pleinement partie de ce gouvernement à qui j’ai demandé de trouver une solution à ce dossier très complexe qui n’a jamais été réglé par les années passées. Cette situation perdure depuis des années et nous souhaitons trouver une façon durable de résoudre cette question », de conclure le député, qui n’émettra aucun autre commentaire à ce sujet tant que le dossier ne sera pas terminé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×