20.10.2020
Nouvelle de 19 h Le Rallye Cap et la Ligue midget, les deux priorités de Luc...

Le Rallye Cap et la Ligue midget, les deux priorités de Luc Jobin

Le nouveau président de Baseball Bas-Saint-Laurent se met à la tâche

Le Rimouskois Luc Jobin veut assurer la pérennité des programmes AA et AAA de Baseball Bas-Saint-Laurent en solidifiant à très court terme la base dans chacune de ses dix associations locales.  

En entrevue au journal le soir, le nouveau président mentionne qu’il mettra un plan d’action dès ce printemps pour la formation des intervenants et le recrutement des jeunes de 4 à 7 ans.

« Si on veut avoir du midget AAA, ça prend une masse critique, ça prend des jeunes qu’on va amener jusqu’au midget. Depuis quelques années, on est en augmentation de membership dans la région. Je suis le coordonnateur régional Rallye Cap (programme pour les jeunes de 4 à 7 ans). Il faut essayer de mousser la participation et améliorer la formule. J’ai fait le tour des associations l’été dernier, j’ai regardé ce qui se faisait et j’ai soumis des rapports afin d’améliorer ce qui se fait. Ça part de là. Comment on reçoit nos jeunes et comment on s’assure qu’ils restent, en intégrant les parents dans le processus. Et ce, autant chez les garçons que chez les filles », raconte le nouveau président.

Il ajoute qu’après deux ans, les jeunes veulent jouer de vrais matchs et il veut ainsi implanter le programme Grand Chelem, un moyen hybride entre le rallye cap et l’atome, partout sur le territoire pour les 7 ans.

« Ce qu’on va étendre à la région, ce sont trois stages pour les animateurs Rallye Cap, mais aussi pour les parents pour leur montrer que le baseball, ce n’est pas sorcier. On s’amuse et ça prend des adultes autour. Peut-être que certains deviendront des entraineurs. Le stage est d’une durée de deux ou trois heures et c’est gratuit », poursuit M. Jobin qui prévoit offrir un stage à Mont-Joli, un dans le secteur Matane/La Vallée ainsi qu’à Rivière-du-Loup.  

Ligues régionales

Son dossier le plus chaud actuellement est la sauvegarde de la Ligue régionale midget qui a connu une saison difficile avec trois équipes en 2019. Il organisera sous peu un lac-à-l’épaule. « Je regarde pour développer un partenariat avec la Côte-Nord. Fermer le midget AAA n’est pas une solution (pour sauver le midget A). Il faut regarder les options. Il y a de l’intérêt à Baie-Comeau pour venir jouer avec nous, soit en étant intégré à notre ligue, soit à l’intérieur de showcase. Il y a lieu de croire qu’il y aura des parties contre la Côte-Nord cet été. Il y aurait aussi beaucoup d’intérêt du côté de Sept-Îles », avance le président.

Dans la région, il y a beaucoup d’incertitude pour l’instant. « J’ai parlé à deux présidents d’association et ce ne sera pas facile. On aura un club à Rimouski et on aimerait en avoir un dans l’Est, secteur Matane, La Vallée, Mont-Joli et ça nous en prendrait au moins un autre dans l’Ouest. Avec des clubs de la Côte-Nord de temps en temps, on pourrait avoir un bel été de baseball. Par la suite, nos bantams qui monteront dans le midget seront nombreux dans toutes les associations. Il faut passer à travers 2020, garder notre monde et leur offrir quelque chose d’intéressant. Il faut passer ce creux de vague », soutient-il.

Dans les autres catégories, des discussions ont été amorcées avec des intervenants d’Edmundston qui manifeste de l’intérêt à s’intégrer aux calendriers dans le A et le B. Il n’y a toutefois pas de midget dans cette ville du Nouveau-Brunswick. « D’avoir de nouvelles équipes, ce n’est pas mauvais en soi. » 

Niveau élite

Ce sera le statu quo en 2020 avec cinq équipes régionales, dont celle midget AAA. Les autres sont deux formations pee-wee AA, une bantam AA et une moustique AA. Dans ce dernier cas, l’équipe sera probablement intégrée à la ligue de Québec, dans un calendrier restreint, ce qui fait en sorte que les jeunes de notre région peuvent jouer AA, mais aussi dans le moustique A de leur association.

M. Jobin croit plus que jamais aux programmes élites dans la région. « Il est important d’offrir un calibre AA aux jeunes les plus compétitifs qui ont besoin d’un encadrement plus complet. On a plusieurs joueurs dans les concentrations baseball dans les écoles qui ont comme objectif de jouer dans le junior élite et ensuite dans les collèges américains. »

Il a aussi en tête 2022 avec la présence du baseball féminin aux Jeux du Québec qui se tiendront à Rimouski. « J’aimerais ça avoir une équipe compétitive et il y a beaucoup de travail à faire de ce côté-là. Il n’est pas trop tard, mais il faut déjà s’y attarder. »

Baseball Saint-Laurent veut également se mettre à jour en ce qui concerne les technologies de l’information afin de faciliter les échanges et les formations des intervenants, sans obligatoirement se déplacer.

Vaste expérience

Impliqué dans le baseball depuis une trentaine d’années, M. Jobin a occupé divers postes de travail d’été au sein de l’association rimouskoise durant ses études. Après une dormance d’une quinzaine d’années, il a effectué un retour sur le terrain, montant le camp de remise en forme hivernale à Rimouski en même temps que s’est développé le baseball dans les écoles. Il est membre du conseil d’administration de Baseball BSL depuis trois ans, surtout attitré au développement. Il est toujours gérant et gouverneur de l’équipe pee-wee AA à Rimouski et est l’instructeur de la formation régionale bantam AA à Rivière-du-Loup.

« Je suis associé au AA et au AAA, mais aussi au Rallye Cap. On m’associe donc à l’entrée et à la sortie », lance celui qui souhaite inscrire sa présidence dans un esprit de continuité avec ce qu’a réalisé son prédécesseur, Valmond Bérubé. 

Aussi bien dire que monsieur le président fait l’unanimité.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×