21.10.2020
Chroniques L'entrepreneur : un leader inspirant

L’entrepreneur : un leader inspirant

Développer un leadership qui inspire en se mettant au service des autres

Tout le monde ne définit pas le leadership de la même manière. Au hockey, certains capitaines donnent l’exemple en élevant leur niveau de jeu à des moments critiques. D’autres casseront plutôt un bâton après un mauvais jeu ou tenteront de motiver leurs coéquipiers avec un discours bien choisi. Les leaders cherchent constamment à inspirer afin d’atteindre leurs objectifs, mais tous n’arrivent pas au résultat escompté.

Même si cela peut sembler paradoxal, c’est parfois en se mettant au service des autres qu’un leader peut réellement inspirer. Diriger et « mener » ne sont que des conséquences d’un bon leadership : si vous inspirez la confiance, les autres vous suivront avec entrain.

Qu’est-ce que le leadership de service?

Le plus souvent, le leadership se définit comme la capacité d’une personne à mener ou à diriger d’autres individus (ou d’autres organisations) afin d’atteindre des objectifs précis. C’est la vision hiérarchique traditionnelle qui place un patron au-dessus de ses employés ou encore un gestionnaire au-dessus de ses collaborateurs. Cette vision ne laisse que peu de place à « l’équipe », un ensemble d’individus avec des rôles, des fonctions et des forces uniques qui se complètent.

Et si le leadership pouvait aussi être la capacité à inspirer les autres à faire mieux, à se développer et à se dépasser? Et si le leader, le « vrai », était celui qui parvient à en faire émerger d’autres?

Cette proposition, très actuelle dans le monde du coaching d’affaires, place le leader aux côtés de ses collaborateurs. Son rôle n’est plus celui du patron, mais tient davantage de celui du coéquipier. Il donne l’exemple et outille ses camarades afin qu’ils réalisent les tâches qui leur ont été confiées.

Le leadership de service vient évidemment ébranler certaines certitudes quant au véritable rôle d’un dirigeant. Pour nous, ce n’est pas uniquement celui qui « mène le bateau ». Si le leader-capitaine est effectivement à la barre, c’est en s’assurant que tous ses matelots ont les connaissances, les compétences et les outils pour réaliser leur travail et mener le bateau à bon port.

Apprendre à servir, inspirer le succès

Un grand leader n’est évidemment jamais seul. Ce n’est pas son titre qui l’amènera à diriger, mais bien ses actions, ses paroles et son écoute. C’est en inspirant et en influençant positivement les autres qu’il parviendra à devenir le principal responsable de la réussite d’un projet.

Lorsqu’il se met au service des intérêts du groupe, de ses coéquipiers ou de ses clients, l’entrepreneur s’élève ainsi en élevant les autres. Il devient l’élément qui assure l’harmonie dans les équipes de travail, qui outille les autres pour qu’ils atteignent leurs objectifs. Autrement dit, il permet aux autres de devenir une meilleure version d’eux-mêmes. Le vrai leader ne cherche pas à conserver le « pouvoir » pour lui-même! Son objectif est plutôt que chacun puisse devenir un leader qui en inspirera d’autres, avec ses propres forces et compétences.

Des entrepreneurs plus humains pour de meilleures performances au travail

Le développement de compétences relationnelles s’avère donc primordial pour ces entrepreneurs qui souhaitent inspirer plutôt que diriger. Même s’ils devront assurément miser sur des compétences en gestion et en administration, ils devront également faire appel à cinq compétences du domaine des relations humaines :

L’écoute

Pour bien identifier comment aider les autres, il faut d’abord écouter et apprendre à porter véritablement attention à l’autre, sans l’interrompre ni imposer son propre point de vue.

L’empathie

Un leader devrait toujours chercher à comprendre son interlocuteur, à se mettre à sa place en essayant de partager sa façon d’envisager une situation ou encore son état d’esprit. Il ne faut pas chercher à gagner, mais plutôt à comprendre sans jugement!

La vision

Pour avoir une vue d’ensemble d’un projet et s’assurer de sa réussite, l’entrepreneur doit développer son instinct et sa vision. C’est ainsi qu’il réglera les problèmes rapidement ou qu’il parviendra à les éviter.

L’autonomie (la responsabilisation)

Chaque membre de l’équipe est responsable de la réussite du groupe. L’entrepreneur doit ainsi s’assurer que les attentes, les responsabilités et les objectifs de chacun soient bien compris de tous.

La conscience de ses forces et de ses faiblesses

Une bonne capacité à s’autoévaluer et à analyser ses propres actions distingue le leader de service des dirigeants. En ayant conscience de l’impact de ses actions et de ses paroles, le leader parviendra à mieux maîtriser ses émotions et à prendre des décisions éclairées.

En somme, c’est en maîtrisant à la fois les aspects techniques et les aspects humains de son projet qu’un entrepreneur se transformera en leader inspirant. Grâce à son influence, il aidera les autres à se réaliser professionnellement, à découvrir leurs forces cachées et à devenir eux-mêmes des leaders qui en inspireront d’autres à leur tour. La morale de cette histoire : rien ne sert donc d’essayer d’avancer tout seul. Mieux vaut aider les autres et se mettre à leur service pour augmenter les forces de la globalité de l’équipe. Tout le monde y gagnera!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×