29.11.2020
Gouvernement du Québec
Nouvelle de 19 h Hockey mineur : du bantam et midget avec la Côte-Nord et la...

Hockey mineur : du bantam et midget avec la Côte-Nord et la Gaspésie en vue

La Ligue interrives pourrait renaître

Un nouveau projet de réseau de compétition interrives au hockey mineur est sur la planche à dessin.

Autant en Gaspésie les Îles que sur la Côte-Nord qu’au Bas-Saint-Laurent, les dirigeants des instances régionales se penchent sur la renaissance de la Ligue interrives pour les divisions bantam et midget AA. La première mouture de cette ligue remonte à 1977 avec la participation de Matane, Baie-Comeau et Hauterive. Rimouski s’est ajoutée en 1978. 

Les pourparlers sont en cours dans l’objectif de redynamiser ces deux divisions, lesquelles subissent les contrecoups du développement du hockey scolaire dans l’Est-du-Québec. « On a d’abord été approchés par la Côte-Nord pour vérifier notre intérêt dans un projet de ligue AA. Compte tenu de la fragilité de notre ligue BB avec ses quatre équipes dans le bantam et dans le midget, on a dit oui dans l’objectif d’offrir une offre bonifiée à nos joueurs de niveau compétition. Il y a eu un premier appel impliquant les trois régions pour jeter les bases » explique le directeur des opérations de Hockey Bas-Saint-Laurent et président de la Ligue hybride, Yannick Dumais.

L’information a ensuite été descendue aux associations locales ainsi qu’aux Gouverneurs des équipes BB dans la région. « On est là pour être à l’écoute de nos membres et l’intérêt y est. On a donc eu un autre appel avec les deux autres régions pour commencer à mettre le tout en place. On en est à l’étape de regarder le genre de calendrier que l’on pourrait avoir et les coûts associés à la ligue. Ce qu’on sent, c’est la volonté d’avoir une ligue de compétition intéressante pour les jeunes de ces catégories-là à des coûts abordables pour tous. On souhaite que ce soit une ligue attrayante », poursuit M. Dumais.

Le projet actuel prévoit, autant pour le bantam que le midget, deux équipes sur la Côte-Nord, deux en Gaspésie et deux ou trois au Bas-Saint-Laurent. Le fait que les équipes soient formées à la suite de regroupements explique la classification AA au lieu de BB.

Reste à voir quelles associations lèveront la main pour accueillir les équipes de regroupement. « Il faut qu’on travaille tous ensemble. On est en train de regarder comment on peut faire des regroupements en fonction de la règlementation pour faire du AA et quelles seront les associations qui seront davantage les leaders », mentionne-t-il. 

Hockey Bas-Saint-Laurent tient une réunion mercredi prochain pour faire avancer le projet. L’objectif est d’attacher toutes les ficelles dans les prochaines semaines. « Présentement, ce qu’on entend c’est positif. On est à mettre ça sur papier pour lancer rapidement le projet officiellement dans les trois régions. »

M. Dumais avance aussi que les trois partenaires se penchent aussi sur la mise en place d’un réseau de compétition 100 % féminin.

Pour ce qui est de l’atome et du pee-wee, Hockey Bas-Saint-Laurent confirme que l’actuelle Ligue hybride, qui regroupe des équipes civiles et scolaires, sera de retour en 2020-21.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×