31.10.2020
Actualités L’incendie mortel de Caplan n’est pas criminel

L’incendie mortel de Caplan n’est pas criminel

La SQ a fait une mise au point en fin de journée ce mardi concernant l’incendie mortel survenu la nuit dernière à Caplan, en Gaspésie.

« On écarte maintenant tout élément criminel dans cet incendie qui aurait pris naissance dans le logement qui était occupé par la victime. On ne sait pas encore avec exactitude ce qui aurait causé le sinistre », précise le sergent de la SQ, Claude Doiron.  

Une expertise médico-légale est à venir au cours des prochains jours sur le corps de la victime afin d’en connaître l’identité et la cause de son décès

Rappelons que l’incendie a détruit un immeuble de sept logements situés sur le boulevard Perron à Caplan vers 4 h 40 ce mardi matin. « Suivant l’extinction des flammes, un corps a malheureusement été retrouvé dans les décombres. Étant donné qu’on parle d’un corps calciné, il y a un travail d’identification qui sera fait sur le corps de la victime pour en connaître l’identité et la cause de son décès. On ne peut donc dire s’il s’agit du corps d’un homme ou d’une femme », précise le sergent Doiron.

L’enquête se poursuit par les enquêteurs du service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ qui a été chargée de cette enquête en collaboration avec les enquêteurs du poste MRC d’Avignon et Bonaventure et d’un technicien du service de l’identité judiciaire ainsi que le service de prévention incendie.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×