13.08.2020
Chroniques La prise de risque chez l'entrepreneur

La prise de risque chez l’entrepreneur

Suivre son instinct et sortir de sa zone de confort

Quand l’ambition se nourrit de la passion

Les entrepreneurs débordent d’ambition. Le simple fait de s’être lancé en affaires en témoigne! Après tout, même en planifiant solidement un projet d’entreprise, rien ne peut garantir sa réussite ou son échec.

Cette prise de risque se vit au quotidien pour les entrepreneurs. Parce qu’il n’y a pas que le projet lui-même qui représente un risque! Chaque prise de décision peut entraîner un projet vers le succès, ou à l’inverse, le freiner. Pour assurer la croissance et la pérennité de son projet, l’entrepreneur doit pourtant conjuguer ce risque avec ses ambitions, ses objectifs de carrière et sa vie quotidienne.

Suivre son instinct

Il serait faux de prétendre que la prise de risque se fait sans peur pour les entrepreneurs. C’est plutôt leur capacité à tolérer ce risque qui les caractérise. Pour réaliser leurs rêves et leurs ambitions, ils agiront. Parfois en fonction des informations clés qu’ils ont en main, mais souvent, par pur instinct. C’est cet instinct, en constante formation, qui les guide.

Toutefois, l’instinct qui nous pousse parfois à demeurer dans notre zone de confort peut représenter un véritable frein pour les entrepreneurs. Trop de confort amène souvent les projets à faire du surplace. Plutôt que de risquer une rencontre avec un client important, il est plus rassurant de miser sur le même profil de clientèle. Difficile d’apprendre et de croître en répétant toujours la même recette! Par exemple, s’il n’ose jamais dire à un client qu’il se trompe, ou s’il n’ose jamais se tromper lui-même, l’entrepreneur ne pourra pas progresser.

L’entrepreneur qui souhaite connaître du succès doit alors faire preuve de courage. Il lui faut assumer pleinement les risques, financiers et personnels, qui l’amèneront vers le succès qu’il recherche.

Oser malgré la peur et le stress

La prise de risque est donc incontournable, tout comme la peur et les incertitudes. Pour connaître du succès, surtout si tout repose sur ses épaules, un entrepreneur doit apprendre à agir malgré les revers possibles. En fait, il lui faut envisager l’échec complètement autrement : comme une occasion d’apprendre et de grandir, plutôt que comme une mauvaise note à son dossier.

Une étude réalisée en 2018 par OpinionWay nous apprenait d’ailleurs que près de 90 % de ceux qui choisissent la voie de l’entrepreneuriat le font en pleine connaissance du risque. Ils acceptent d’envisager un mode de vie où le travail se confond avec la vie de famille, où le stress fait partie de la vie quotidienne. C’est donc dire que la prise de risque, sans être nécessairement recherchée, est, à tout le moins, bien anticipée par les entrepreneurs en devenir. Même que 88 % d’entre eux affirment être en mesure de bien gérer le risque!

Bien qu’il soit compris et anticipé, surtout sur les plans financier et stratégique, le risque s’avère cependant tout autre lorsqu’il touche la santé et la qualité de vie. Ce n’est pas par hasard si l’une des plus grandes préoccupations des entrepreneurs est l’incapacité à travailler pendant une période prolongée. C’est avec l’expérience qu’un entrepreneur apprendra à mieux équilibrer sa prise de risque avec ses ambitions et ses capacités physiques et psychologiques.

Le risque : moteur des ambitions entrepreneuriales

Même lorsqu’il se traduit par un échec, le risque est incontournable dans le développement des entrepreneurs. Il fait partie intégrante de leur succès, en les amenant à apprendre constamment de leurs réussites, de leurs revers, des situations nouvelles et de leur propre insécurité. Leur audace les amène à se lancer dans le vide, jour après jour, pour gagner en indépendance, faire grandir leur projet et réaliser leurs ambitions.

Ce n’est ainsi pas l’absence de peur qui caractérise les entrepreneurs. Ils se démarquent plutôt par leur courage et leur capacité à affronter quotidiennement les peurs, le doute et les nombreux obstacles risqués qui se dressent sur leur route. Le risque devient en quelque sorte le moteur qui les amène à se surpasser, à tenter de devenir une meilleure version d’eux-mêmes. Leurs ambitions passent alors au premier plan, laissant loin derrière les peurs et les doutes. Et, jour après jour, à mesure qu’ils affronteront de nouveaux défis et qu’ils gagneront en confiance, ils constateront qu’il y a toujours du risque. Ce qui change, c’est leur résilience et leur aptitude à y faire face.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×