25.10.2020
Actualités Faits divers Il refuse de suivre les policiers au poste pour aller dormir

Il refuse de suivre les policiers au poste pour aller dormir

Angelo Bérubé, de Mont-Joli, a plaidé coupable le 3 mars au palais de justice de Mont-Joli, d’avoir conduit un véhicule avec les facultés affaiblies et de refus d’obtempérer à l’ordre d’un agent de la paix lors d’un événement survenu le 16 novembre 2019 à Mont-Joli.

« Les policiers en patrouille à Mont-Joli voient un véhicule ne pas faire son arrêt obligatoire. C’est le motif de l’interception. Ils détectent une odeur de boissons qui leur donne des soupçons pour les facultés affaiblies. Ils ordonnent au conducteur de se soumettre à l’alcootest et le résultat est « fail ». Il demande donc à monsieur de les suivre au poste pour un test d’alcoolémie, mais ce dernier refuse de les suivre, prétextant être fatigué et vouloir aller se coucher », relate le procureur de la Couronne, Me Thierry Pagé-Fortin.

Le ministère public a suggéré une amende de 1 000 $ pour la conduite avec les facultés affaiblies et de 2 000 $ pour le refus d’obtempérer, en plus de la suspension du permis de conduire pour un an pour l’accusé qui était sans antécédent judiciaire et qui n’avait pas d’avocat.

Le juge de la Cour du Québec, Jules Berthelot, a suivi la suggestion de la Couronne.

Facultés affaiblies

Un autre homme a perdu son permis de conduire pour un an, mardi matin. Éric Paradis a plaidé coupable d’avoir conduit un véhicule avec un taux d’alcoolémie de 170 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang. Puisque le taux dépasse de deux fois la limite permise de 80, l’amende est de 2 000 $. L’homme était sans antécédent judiciaire.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×