05.06.2020
Chroniques La quête d'excellence de l'entrepreneur

La quête d’excellence de l’entrepreneur

Les entrepreneurs se mettent chaque jour au défi pour atteindre de nouveaux sommets.

Pourquoi les entrepreneurs cherchent-ils toujours à en faire un peu plus? D’où leur vient ce sentiment de n’être jamais satisfait, de vouloir innover afin d’exceller?

Pour la plupart d’entre eux, la ligne est bien mince entre leurs intérêts personnels et professionnels. Lorsqu’ils ne travaillent pas, ils pensent au travail : la recherche de performance continue même durant les temps de repos.

Mais est-ce vraiment ce besoin de performer qui motive autant les entrepreneurs? Ou cherchent-ils plutôt à devenir la meilleure version d’eux-mêmes en redoublant d’ardeur au travail?

Travailler pour exceller

« L’excellence n’est pas une aptitude. C’est une attitude. » affirmait Ralph Marston. Dans le cas d’un entrepreneur, le talent, la passion et le travail se mélangent souvent joyeusement dans un projet de vie : créer une entreprise, rivaliser avec des compétiteurs, offrir un produit ou un service meilleur de jour en jour.

Le travail s’avère alors la façon par excellence de se réaliser. Les entrepreneurs s’engagent pleinement dans l’action et repoussent les séparations traditionnelles entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Leur métier, leur art, c’est aussi leur mode de vie.

L’équilibre n’est évidemment pas toujours facile à atteindre pour eux. Définir le succès peut prendre plusieurs formes pour les entrepreneurs : un plus gros chiffre d’affaires annuel, l’augmentation de la clientèle, la possibilité de gagner sa vie tout en poursuivant ses passions, etc.

Mais ils ont tous un point en commun : ils ont l’attitude qu’il faut pour pousser leurs projets plus loin afin de réussir (malgré les difficultés).

Viser le meilleur de soi-même

La dynamique interne des entrepreneurs les amène souvent à douter de leurs décisions ou de leurs actions et à se remettre en cause. Mais loin de s’apitoyer sur leur sort, les entrepreneurs performants chercheront immédiatement à se réajuster, à faire mieux, à consolider leur confiance. Ils agiront pour se rapprocher de leur but : l’excellence.

Avec une telle vision des affaires et du développement, l’échec peut ainsi être envisagé comme une simple étape de plus à franchir pour se réaliser. Peu importe le résultat des actions, ce qui compte, ce sont les apprentissages, la progression. Les résultats suivront à mesure que l’entrepreneur deviendra meilleur.

Une culture positive de l’excellence

Vouloir s’améliorer n’a rien de malsain. Il nous faut simplement envisager le succès autrement. Ce n’est pas « un résultat », mais bien « les actions qui mènent à ce résultat » qui comptent! Cultiver un regard positif de l’excellence est tout un défi pour certains entrepreneurs. Ils doivent apprendre à accepter qu’ils sont parfaitement imparfaits!

Si leurs aptitudes ne sont pas encore développées autant qu’ils le souhaitent, il ne tient qu’à eux de continuer à forger leur excellence. Pour ce faire, il faut toutefois un certain courage : accepter que le succès ne soit que la pointe visible d’innombrables efforts et échecs, d’apprentissages et de remises en question.

Progresser à tout prix

L’excellence est un processus, non une finalité. C’est cette capacité d’accepter leurs limites actuelles afin d’être en mesure de mieux les dépasser qui caractérise les entrepreneurs. Elle leur donne la force d’envisager plutôt leurs lacunes comme des défis à relever.

Pour eux, il n’y a pas vraiment d’autre voie que la persévérance. Parce que l’excellence est toujours à construire. Le succès, c’est simplement la conséquence de cette quête répétée chaque jour.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×