22.09.2020
COVID-19 Jean-Sébastien Meunier se fait rassurant

Jean-Sébastien Meunier se fait rassurant

- Directeur du Service sécurité incendie de la Ville de Rimouski

Foi du directeur, Service sécurité incendie, Jean-Sébastien Meunier, la Ville de Rimouski fait tout ce qu’il faut pour assister la population au besoin  avec une équipe bien équipée et protégée.

Mesures musclées

Selon monsieur Meunier, des mesures musclées ont été mises en place afin de limiter la propagation de la COVID-19 à l’intérieur de la caserne : « Nous avons commencé par limiter les accès habituels à la caserne, cela inclut des actions comme maintenir un personnel limité à l’intérieur de la caserne, d’interdire l’accès aux visiteurs, une formation sur les risques de contamination biologiques a été prodiguée aux employés. On a aussi approfondi un protocole existant sur le qui fait quoi ? dans telle ou telle situation.»

Le journal le soir a aussi appris que certains locaux moins indispensables ont été scellés à la caserne. De plus, les procédures pour bien décontaminer les lieux de travail ont aussi fait partie de la formation que le personnel a reçue. Rien ne semble négligé alors que des recommandations sur l’hygiène de vie à l’extérieur de la caserne ont été partagées et on a même dispensé de l’information sur la prévention et la santé psychologique afin de maintenir le moral des troupes.

Masque N-95 nécessaire pour porter assistance

Masque N-95. Photo: Site web, 3M

Un des grands rôles du Service de sécurité incendie est souvent de porter assistance aux autres services de la sécurité civile ex : ambulanciers et policiers. Il devient donc primordial que le personnel soit bien équipé du côté des masques N-95. Le directeur poursuit : «  nous nous sommes assurés d’avoir des commandes suffisantes pour pouvoir bien jouer notre rôle d’intervenant direct, on a même prévu qu’en cas de pénurie de pouvoir travailler avec nos appareils respiratoires traditionnels qui sont l’ultime instrument en termes de protection respiratoire ».

Collaborations multiples et plan de contingence

Finalement, Jean-Sébastien Meunier se réjouit aussi de toutes ces collaborations qui se multiplient, en plus d’un protocole d’urgence avec la CAUREQ qui a été peaufiné, d’autres éléments qui démontrent le caractère solidaire des différents acteurs. Ainsi, syndicat et la Ville de Rimouski vont s’asseoir ensemble afin de collaborer sur un plan de contingence pour que les horaires soient optimaux en tenant compte de contamination potentiel et de toutes les possibilités.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×