01.10.2020
COVID-19 Déconfinement : « Rien ne rouvrira la semaine prochaine! »

Déconfinement : « Rien ne rouvrira la semaine prochaine! »

-Le premier ministre, à propos du retour à la normale progressif

Le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé un peu plus ses intentions concernant la reprise graduelle des activités dans des régions moins affectées par le coronavirus, comme le Bas-Saint-Laurent.

« Même si on annoncera un plan de réouverture la semaine prochaine, rien ne rouvrira la semaine prochaine. Nous allons présenter un calendrier pour les semaines suivantes. Quand on regarde les décès, 97% sont des personnes de 60 ans et plus. Les plus jeunes sont moins à risque. Ce qu’on sait aussi, c’est qu’il n’y aura pas de vaccin contre la COVID-19 avant plusieurs mois, peut-être un an ou deux ans », a exprimé monsieur Legault dans son point de presse de 13 h.

Multiplication

« Je veux essayer de vous expliquer la notion d’immunité naturelle (qui va entrer en ligne de compte dans le déconfinement des régions). Nous avons ici un virus très puissant et le facteur de multiplication est entre deux et quatre. Exemple : si une personne infecte deux personnes, les deux en infectent quatre, puis huit, etc », rappelle François Legault.

« Mais une personne qui a eu le virus est immunisée pour un certain temps. Supposons qu’on en soit éventuellement à 50% de la population immunisée naturellement. Au lieu d’infester une personne, la contamination ne se ferait que sur un seul individu à la fois. La situation serait beaucoup plus sous contrôle. C’est ce que les spécialistes appellent l’immunité naturelle », explique le premier ministre.

Le pire

Il rappelle donc qu’il faut se montrer patient.

« Ce qu’on a fait au cours du dernier mois, c’est de ralentir la propagation en demandant aux gens de demeurer à la maison. Mais si tout le monde reste à la maison, la situation reste la même et on se retrouver obligés d’attendre le vaccin. C’est pour ça qu’il faut y aller très graduellement. Le pire serait de faire sortir tout le monde en même temps. Il faut donc profiter des prochains mois pour commencer graduellement commencer à déconfiner. En plus, à l’automne, le virus de la grippe s’ajoute. »

« Je répète qu’on va déposer un calendrier en ce sens la semaine prochaine. On n’ouvrira rien avant d’avoir le OK du Dr Arruda (Direction nationale de la santé publique) et de son équipe. On ne prendra pas les enfants pour des cobayes. Il ne faudrait pas que les hôpitaux soient débordés parce qu’on sort tous en même temps », insiste monsieur Legault.

109 nouveaux décès

Pour ce qui est du bilan de la journée, il y a 109 nouveaux décès recensés, pour un total de 1 243; 21 838 cas confirmés, pour une hausse de 873, et il y a 1 411 personnes hospitalisées (plus 133), dont 207 personnes aux soins intensifs (plus 8).

93 des nouveaux décès proviennent des résidences pour aînés.

« Notre priorité demeure de trouver du personnel pour aider dans les CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée) mais aussi dans l’ensemble du réseau de la santé. On a 9 500 personnes absentes dans l’ensemble du réseau. Hier, 800 se sont ajoutées. Environ 4 000 sont infectés. Il y en a donc 5 500 personnes absentes pour d’autres raisons. On le sait, certaines personnes sont absentes par crainte de contracter le virus. On ne doit pas porter de jugement. Il faut les comprendre », a dit monsieur Legault.

Le réseau ne peut pas fonctionner

« Par contre, un réseau où on a une situation plus difficile que d’habitude, avec 9 500 personnes absentes, c’est énorme. Je veux aujourd’hui lancer un appel à ceux qui sont restés à la maison ou sont en train de compléter leur quarantaine de 14 jours : on a besoin de vous et on a tout l’équipement de protection individuel pour votre sécurité. »

« Le réseau ne peut pas fonctionner avec 9 500 personnes absentes. J’annonce d’ailleurs que les primes de 4% et 8% seront prolongées jusqu’au 31 mai. Ce n’est peut-être pas une question d’argent, mais cette situation nécessite une reconnaissance particulière. Les négociations avec les représentants syndicaux des préposés aux bénéficiaires progressent très bien, d’ailleurs, pour bonifier les salaires des préposés aux bénéficiaires de façon permanente », ajoute le premier ministre.

Toujours pas de nouveau cas

Il n’y a toujours pas de nouveau cas au Bas-Saint-Laurent, pour maintenant presque deux semaines.

Voici le bilan régional dévoilé à 13 h par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) et par la Direction de la santé publique :

Veuillez noter que la situation demeure inchangée pour le Bas-Saint-Laurent aujourd’hui.

Aucun nouveau cas, donc 34 au total.

La Matapédia : moins de 5

La Matanie : moins de 5

La Mitis : moins de 5

Rimouski-Neigette : 5

Les Basques : moins de 5

Rivière-du-Loup : 21

Témiscouata : 5

Kamouraska : moins de 5

Bas-Saint-Laurent : 34

On dénombre 30 cas guéris au Bas-Saint-Laurent en date du 22 avril, 18 h.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×