11.07.2020
Chroniques Chasse et pêche Les deux grandes activités de la relève à la pêche sont annulées

Les deux grandes activités de la relève à la pêche sont annulées

- En raison de la COVID-19

La relève à la pêche subit une brèche majeure avec l’annulation de toutes les activités qui y sont reliées durant la période estivale, dont la traditionnelle Fête de la pêche, prévue les 5,6 et 7 juin.

Aussi annulée, la non moins traditionnelle Pêche en herbe, lors de ce même week-end de début juin et aussi en juillet, comme c’est le cas dans la Réserve faunique de Rimouski. Cette dernière, l’Association Chasse Pêche de La Mitis, les Agents de protection de la faune, les partenaires comme Canadian Tir, le personnel de la Réserve, et l’auteur de ces lignes, se préparaient à célébrer en grand le 20e anniversaire de Pêche en herbe 2020.

Rappelons que le programme Pêche en herbe de la FFQ initie les jeunes de 9 à 12 ans à la pêche sportive depuis 1998, contribuant ainsi à initier plus de 300 000 jeunes en offrant une aide financière aux organismes de loisirs, aux associations et aux clubs régionaux qui réalisent les activités de Pêche en herbe.

La Réserve Rimouski a ainsi formé 800 jeunes pêcheurs à la pêche sportive, tout en découvrant le secteur du Lac Rimouski, au cœur du territoire de 729 km2, et taquiné dans ce cas, leurs premières truites mouchetées.

Saison de pêche et de chasse non annulée

À noter que la saison de pêche 2020 est toujours maintenue, comme l’a indiqué le ministre de FFPQ Pierre Dufour le 2 avril dernier. Les pêcheurs, comme les chasseurs de dindons sauvages, dont la saison a débuté le 24 avril, sont invités à respecter les règles de distanciation sociale en vigueur et en tout temps et les autres directives et recommandations de la Direction générale de la santé publique visant à endiguer l’épidémie de COVID-19.

Les dates des calendriers de pêche et de chasse sont maintenues, mais les amateurs doivent demeurer non seulement dans la zone de résidence, mais dans plusieurs cas, selon les régions, dans leur MRC, et non pas la Zone de chasse, ce qui est totalement différent. Les activités de loisirs comme la chasse et la pêche ne sont pas considérées comme des activités « nécessaires ».

Alors, il ne sert à rien de bousculer et d’essayer de contourner les consignes. Les zecs, les réserves fauniques, les parcs nationaux et les pourvoiries seront prêts au moment où il sera possible pour eux de recevoir les amateurs, que ce soit pour la pêche ou la villégiature. 

Le personnel de la Réserve faunique de Rimouski et des membres de l’Association Chasse Pêche de la Mitis, se préparaient à célébrer le 20e anniversaire de Pêche en herbe en juillet 2020. (Photo Ernie Wells)

Nombre de territoires fauniques sons gestion sont en train de s’organiser pour leur ouverture de la saison, ce qui inclura de nouvelles façons d’accueillir les gens qui visitent les territoires, il y aura aussi augmentation des mesures d’hygiène, les contacts directs seront minimisés, notamment.

Patience tout le monde

Mais, rien ne presse. Attendez que la situation s’améliore. D’ailleurs, la grande majorité des territoires fauniques ne sont pas accessibles et les lacs ne sont pas « calés ». Pour les chasseurs de dindons, la hausse des populations oblige une première saison de chasse automnale avec la récolte du mâle et de la femelle.

Nous en sommes maintenant à dire et à demander, comme le disait le collègue Julien Cabana, à être des « amateurs responsables en tant que chasseurs et pêcheurs afin que nos vies redeviennent normales le plus rapidement possible ».

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×