30.09.2020
Nouvelle de 17 h La Ville tente de rattraper le temps perdu

La Ville tente de rattraper le temps perdu

La Ville de Rimouski doit prendre les bouchées doubles pour s’assurer que les différents travaux de voirie prévus pour la saison estivale ne soient pas retardés par la crise du coronavirus.

C’est ce que le maire de Rimouski, Marc Parent, confirmait au journal le soir, en point de presse, vendredi. On parle ici notamment, des travaux à la marina de Rimouski, des travaux d’asphaltage et de réparations de conduites d’aqueduc et d’égout.

« On travaille extrêmement fort pour aller de l’avant le plus rapidement possible avec nos différents projets inscrits dans le plan triennal des travaux d’infrastructures. Pour la marina, on s’est retrouvés dans une situation où l’entrepreneur qui fabrique les pontons avait dû cesser ses opérations. Nous avons appris récemment que cet entrepreneur vient d’être désigné comme service essentiel et peut reprendre ses activités. Nous mettons de la pression pour que ces pontons puissent être livrés le plus tôt possible », précise monsieur Parent.

Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Défis importants

« Nous voulons mettre les pontons à l’eau rapidement pour commencer la saison nautique. Ça c’est un aspect, mais à tous les égards, il est important d’avancer le plus vite possible. Nous avons des défis importants. Dans bien des cas, c’est difficile d’avoir des soumissions. Le Bureau des soumissions du Québec a été fermé pendant un certain temps et les entrepreneurs eu des difficultés à obtenir des prix des sous-traitants », poursuit Marc Parent.

« La situation est réglée et notre objectif est d’accomplir le maximum de travaux prévus pour 2020, entre autres les 10 M$ d’investissements prévus pour le pavage des routes rurales, cet été », conclut monsieur Parent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×