20.09.2020
Nouvelle de 18 h Objectif ambitieux: Réinventer notre «vivre ensemble»

Objectif ambitieux: Réinventer notre «vivre ensemble»

- Terrasses urbaines et relance économique

À la suite de la parution de notre reportage sur la tenue possible des Terrasses Urbaines Cogeco sous une formule repensée l’été prochain,les réactions ont été nombreuses, vives et partagées. Les certitudes des uns sont confrontées aux affirmations des autres. Le clivage des idées semble se situer dans la façon de percevoir la relance économique et la nécessité, chemin faisant, de protéger la santé de la population. Trois intervenants socio-économiques expliquent ce qu’il faudra pour réussir à relever le défi et ainsi satisfaire aux préoccupations de toutes les parties prenantes.

Réinventer notre « vivre ensemble »

Le directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER), Martin Beaulieu, est ferme  : «Ce n’est pas compliqué, il va falloir réinventer notre vivre ensemble. Ça fait maintenant trois semaines que nous réfléchissons sur le « comment faire » l’étape de la réouverture des bars et restaurants. Nous surveillons de près ce qui se fait en Europe et aussi la Ville de Québec, mais nous ne sommes pas nécessairement organisés de la même façon. C’est une réflexion qui est très complexe, car la distanciation sociale impose des limites évidentes. C’est pourquoi nous  allons préconiser une formule globalisante qui inclura, si possible, tous les bars et restaurants de la ville, pas seulement la rue Saint-Germain Est».

Pas en mode événementiel

Le directeur général de la SOPER a poursuivi sur une note qui prend tout son sens quant aux objectifs qui sont visés : « Je ne suis pas en mode événementiel présentement, ceux qui vont penser aux Terrasses Urbaines en se disant, ça va être un gros party imtime, un grand rassemblement vont être déçus. Certes, c’est possible de le faire, mais dans une formule plus sobre. Vous savez, on va devoir gérer des files de personnes, éviter les rassemblements de spectacles, faire respecter la distanciation sociale et quoi encore. Non présentement, je suis en mode, essayons de faire un bout en mettant en place des mesures qui pourront combler certains besoins de nos gens d’affaires et de notre population locale tout en nous préparant à un retour en force pour notre industrie touristique en 2021 ».

Faire preuve de créativité, les 2Frères en exemple  

Selon Sébastien Noël, directeur général des Grandes Fêtes TELUS : « il va falloir faire preuve de créativité, c’est le secret de la réussite. Dès que nous avons reporté notre activité en 2021, nous nous sommes mis à travailler sur des alternatives afin de maintenir notre place dans le paysage festivalier régional ». Afin de bien démontrer ce qu’il entend par faire preuve de créativité, il cite en exemple la mise sous contrat des 2Frères dans une formule tout à fait originale. Un peu plus tôt ce printemps, les organisateurs accompagnés par la SOPER dans leur démarche ont annoncé que les 2Frères allaient se produire le 11 juillet dans un ciné-parc : «  C’est un projet porteur et original qui va permettre aux festivaliers de voir un spectacle tout en respectant la distanciation sociale souhaitée. Voilà un exemple concret de faire preuve de créativité », conclut-il.

Favoriser les rues piétonnières et les activités de restauration extérieures

Pour Tommy Cloutier, président du conseil d’administration des Terrasses Urbaines Cogeco, en réponse à certaines préoccupations manifestées sur les réseaux sociaux, il indiquait : « Il est très tôt pour se prononcer sur la réglementation entourant les restaurants et les bars au Québec. Nous devons recevoir les directives de la santé publique et ensuite nous ajuster. Par contre je peux vous assurer que plusieurs villes dans le monde souhaitent privilégier les rues piétonnières et les activités de restauration extérieures ». Un peu plus tôt en semaine, il avait précisé sa pensée : « Il faut trouver la formule qui sera de nature à rassurer tout le monde, une formule repensée ». En attendant les décisions de la Santé publique sur l’avenir à court terme des bars et restaurants, la table est mise pour une concertation de la part des différents décideurs locaux pour une relance de notre économie locale.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×