20.09.2020
Actualités Société En mai, la communauté se mobilise contre la sclérose en plaques

En mai, la communauté se mobilise contre la sclérose en plaques

La Société canadienne de la sclérose en plaques section Bas-Saint-Laurent veut rallier la collectivité de la SP à l’occasion de la campagne #stopponslaSP, qui consiste en un mouvement national virtuel, dans le cadre duquel les gens sont invités à faire de l’une de leurs occupations habituelles une action extraordinaire.

La section régionale précise que mai est le Mois de la sensibilisation à la SP. Toutes les activités sont permises (dans le respect de la distanciation sociale), marche, course, vélo, danse ou encore production de brioches ou de kombucha; le choix est laissé aux participants.

« Tout au long du cinquième mois de l’année, les membres de la collectivité sont invités aux côtés des dizaines de milliers de Canadiens touchés par la sclérose en plaques à créer ensemble le premier grand mouvement virtuel pour amasser des fonds pour soutenir la recherche et l’aide aux personnes atteintes. Le 24 mai 2020 aura lieu partout au Canada la Marche de l’espoir virtuelle », indique un communiqué de l’organisme.

Période difficile

« Il s’agit d’une période difficile pour tous les gens de notre pays. Et en ce qui concerne les Canadiens atteints de SP, les circonstances actuelles sont particulièrement éprouvantes en raison du stress supplémentaire qu’elles génèrent parmi ces gens qui présentent un risque accru », souligne Pamela Valentine, Ph. D., présidente et directrice de la Société canadienne de la SP.

« C’est le moment de nous aider à faire un réel pas de plus pour stopper la SP. La Société canadienne de la SP vous invite donc à participer en vous inscrivant sur le site de la Marche de l’espoir du Bas-Saint-Laurent au www.marchedelespoir.ca et à montrer votre enthousiasme sur les médias sociaux en utilisant les mots clics suivants : #StopponslaSP et #marchedelespoir », poursuit-elle.

Les préoccupations s’ajoutent

 La section régionale de la SP rappelle que la crise sanitaire actuelle liée à la COVID-19 a des répercussions sur l’ensemble des Canadiens, mais, pour les personnes qui doivent composer d’une manière ou d’une autre avec la sclérose en plaques, les préoccupations générées par cette situation s’ajoutent aux défis imposés par la sclérose en plaques.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×