28.09.2020
Nouvelle de 17 h Levée des barrières: situation ambivalente

Levée des barrières: situation ambivalente

Le message qui émanait de la conférence de presse tenue sur le compte Facebook du maire de Rimouski, Marc Parent, semblait ambivalent aujourd’hui. Alors que le débat entourant la levée des barrières fait rage dans notre coin de pays, sa position ne pourrait que contribuer à la division qui règne actuellement dans l’opinion publique régionale. La nécessité d’être solidaire de la région de Montréal et de penser à la protection de la population a semblé par moment être confrontée à ses préoccupations économiques pour notre région.

Envoyer le bon message

Monsieur Parent a tout d’abord insisté sur la solidarité que la population rimouskoise devait avoir avec les gens de Montréal : « Le peuple québécois est habituellement extrêmement solidaire et on doit démontrer une solidarité envers  les gens qui vivent des moments extrêmement difficiles ». Il a poursuivi : « Le réflexe de vouloir s’isoler de ses zones chaudes n’envoie pas un message de solidarité, selon moi, il envoie plutôt un message que l’on est intéressé à vous sur notre territoire quand tout va bien, mais quand le moment vient de se serrer les coudes,  on ferme à clé les portes. Ce n’est pas le message que je veux que les gens retiennent de Rimouski ».

Avoir besoin de Montréal et Québec

Les commerçants et entrepreneurs sont très préoccupés par la situation économique de notre région et le journal le soir en a amplement traité dans les derniers jours, le maire a rappelé l’importance de cet aspect de notre qualité de vie : « Notre économie est basée sur les gens de chez nous et les autres régions limitrophes, mais nous avons aussi besoin des gens de Montréal et Québec pour notre économie », a-t-il plaidé.

Message au premier ministre Legault

Après avoir placé la relance au cœur de son discours, le maire Parent a pourtant, un peu plus loin dans la conférence de presse, fait une mise en garde au premier ministre François Legault : « Monsieur Legault, j’ai un message pour vous oui, je vais vous faire confiance, mais ne sacrifiez pas la santé de nos citoyens pour des intérêts économiques. Il est important de trouver un juste équilibre ». Un peu plus tard dans la journée, la Table régionale des élu (e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent publiait un communiqué sur sa position quant à la levée prévue des barrières. (Cette nouvelle sera traitée un peu plus tard) Quoi qu’il en soit, le débat est devenu très animé dans les chaumières du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Ce dossier sera assurément à l’avant-plan pendant un très long moment.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×