27.09.2020
COVID-19 Pas de défilé ni de bal

Pas de défilé ni de bal

Les élèves finissants de l’École Paul-Hubert de Rimouski devront faire leur deuil de leur défilé et de leur bal de graduation.

C’est ce que confirme le directeur-adjoint de l’École, Jean-Pierre Jomphe, au journal le soir, à la suite d’une réunion des administrateurs de l’établissement, à ce sujet.

« Alors, comme promis, je vous donne des nouvelles fraîches. Les lettres aux élèves et aux parents sont parties dans les dernières minutes (lundi après-midi). Une communication sera aussi publiée sur la page web de l’École Paul-Hubert. La décision est à l’effet que, compte tenu du contexte actuel, le défilé prévu le 20 juin et le bal prévu le 20 juin n’auront pas lieu. »

« Ne pouvait pas passer outre »

L’incertitude entourant le déconfinement régional et la contagion, de même et l’imposition appréhendée des mesures sanitaires pour encore plusieurs mois motivent apparemment cette décision. Par contre, l’École est à la recherche de moyens et d’idées pour souligner tout de même la fin des classes pour les élèves de 5e secondaire.

« On ne pouvait pas passer outre à toutes les consignes sanitaires, notamment celles portant sur les rassemblements. Il y a trop de contraintes. Nous cherchons tout de même des alternatives et nous lançons un appel aux élèves. L’idée est d’accueillir des suggestions qui respecteront en tous points les règles sanitaires et la distanciation sociale. La santé fait partie de nos priorités, à l’École Paul-Hubert », résume aussi monsieur Jomphe.

Autorisation

Le 4 mai dernier, le conseil municipal de Rimouski autorisait le comité des finissants à tenir son défilé dans les rues de la Ville, le 20 juin, à condition que les restrictions soient levées d’ici là. Monsieur Jomphe devait rappeler par la suite que c’est à la direction de l’École que revenait la décision.

Rituel

« Je crois personnellement que l’événement est d’une importance capitale pour les jeunes de cet âge puisqu’il représente un véritable rite de passage, celui de l’entrée dans le monde des adultes. On passe d’un modèle marqué par la prise en charge de son éducation par l’école et les parents à celui où on se retrouve à effectuer des choix personnels qui influenceront le cours de notre vie », mentionnait l’ex-enseignant et directeur d’école Réjean Pigeon dans un de nos récents articles, dont on peut prendre connaissance en cliquant ici.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×