01.12.2020
Nouvelle de 17 h Train de mesures pour appuyer l'agriculture urbaine

Train de mesures pour appuyer l’agriculture urbaine

La MRC Rimouski-Neigette confirme un train de mesures pour favoriser l’agriculture de proximité et l’autonomie alimentaire.

C’est ce qui a été dévoilé en conférence de presse, cet après-midi, sur le site du Marché public de Rimouski.

Ce train de mesures est constitué principalement d’un nouveau site Web de référence pour favoriser l’agriculture urbaine dans Rimouski-Neigette, de quinze bacs pour la culture de plantes comestibles installés dans les prochaines semaines sur l’ensemble du territoire de la MRC et d’un schéma d’aménagement et de développement révisé dans les meilleurs délais, pour faciliter l’agriculture urbaine.

Selon le préfet de la MRC, Francis St-Pierre, cette nouveauté répond à plusieurs objectifs. « Ce projet permet de valoriser l’agriculture, le jardinage, une saine alimentation, tout en développant un sentiment d’appartenance et de solidarité dans les milieux. Si l’expérience s’avère positive, nous examinerons la possibilité de répéter l’expérience. »

Outil de mobilisation

Adopté l’été dernier, le Plan d’agriculture urbaine (PAU) de la MRC de Rimouski-Neigette est un outil de mobilisation pour intégrer et valoriser l’agriculture en milieu urbain destiné aux citoyens, aux organismes et aux municipalités.

Des actions sont mises en place pour tendre vers une MRC nourricière grâce aux travaux du comité de suivi, composé de : la MRC de Rimouski-Neigette, la Ville de Rimouski, la Table en saine alimentation pour tous RN, le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de l’UPA Bas-Saint-Laurent, le Syndicat local de l’Union des producteurs agricoles (UPA), MAPAQ (ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation), COSMOSS Rimouski-Neigette (Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé).

Site web dédié

Le comité de suivi du Plan d’agriculture urbaine (PAU) lance un tout nouveau site Web, www.agricultureurbainemrcrn.com qui se veut un outil de visibilité pour le PAU ainsi qu’un lieu de rassemblement d’information sur l’agriculture urbaine.

« Il est conçu de façon à ce que la population puisse trouver de l’information sur les initiatives, acteurs et entreprises existants.es. Également, les personnes citoyennes peuvent découvrir un éventail d’organisations et de lieux de concertation et d’implication auxquels elles peuvent se référer pour soutenir leurs projets », précise la MRC.

15 bacs de culture en expérience-pilote

En collaboration avec COSMOSS Rimouski-Neigette, le conseil de la MRC de Rimouski-Neigette a investi 5 000 $ afin de permettre une expérience-pilote qui s’inscrit parfaitement dans son Plan de développement de la zone agricole (PDZA), dans le PAU ainsi que dans le chantier alimentation de l’Alliance Rimouski-Neigette, une concertation de citoyens·nes et d’organismes visant à contrer la pauvreté et l’exclusion sociale.

Les bacs d’une dimension de 3 pieds par 6 pieds ont été produits par Atout Services, une entreprise d’économie sociale. Ils sont faits de bois écoresponsable enduit d’une huile naturelle et munis d’une membrane géotextile.

Outre un investissement d’environ 1000 $, COSMOSS-RN a élaboré un guide pour accompagner les utilisateurs et utilisatrices des bacs. Ce projet est aussi rendu possible par l’implication et des dons des organisations suivantes : Atout Services, Marcel Dionne et Fils inc. ainsi que Terrain-Services inc.

Vers une MRC nourricière

Le préfet a confirmé qu’un volet sur l’agriculture urbaine sera inclus lors de la modification du schéma d’aménagement et de développement de la MRC qui s’amorcera dans les meilleurs délais.

L’implication de la MRC veut démontrer une volonté de permettre aux municipalités de réglementer sur leur territoire des activités reliées à l’agriculture urbaine, telles que les poulaillers urbains et les serres communautaires ou résidentielles.

« La MRC de Rimouski-Neigette a le désir d’intégrer et de valoriser l’agriculture en périmètre urbain et périurbain dans la perspective de créer une MRC nourricière. C’est-à-dire, une MRC qui favorise l’accès à une saine alimentation pour tous, et ce, à des coûts environnementaux, sociaux et monétaires acceptables. Pour ce faire, elle porte une vision intégrée du système alimentaire en agissant sur cinq éléments: la production, la transformation, la distribution, la consommation et la gestion des matières résiduelles », indique aussi le préfet Saint-Pierre.

Emplacements des bacs

Les 15 bacs de culture pour les plantes comestibles seront installés au cours du printemps. Ce projet est aussi rendu possible par l’implication et des dons des organisations suivantes : Atout Services, Marcel Dionne et fils inc. ainsi que Terrain-Services inc.

Un exemple des bacs utilisés. (Photo: courtoisie)

Les 15 emplacements sont :

Esprit-Saint : église et à l’École de la Colombe;

La-Trinité-des-Monts : Centre des loisirs;

Saint-Anaclet-de-Lessard : résidence pour personnes âgées l’Héritage;

Saint-Eugène-de-Ladrière : jardin communautaire situé à la salle Le Campagnard;

Saint-Fabien : pavillon des loisirs;

Saint-Narcisse-de-Rimouski : jardin communautaire et école Boijoli;

Saint-Marcellin : jardin communautaire

Saint-Valérien : centre communautaire

Rimouski : bureaux de Moisson Rimouski-Neigette, Maison des familles de Rimouski-Neigette, Centre de pédiatrie sociale en communauté de Rimouski;

Pointe-au-Père : office municipal d’habitation;

Sainte-Blandine : école des Merisiers.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×