20.09.2020
COVID-19 Remerciements, mais... collaboration syndicale souhaitée

Remerciements, mais… collaboration syndicale souhaitée

En point de presse avant-hier, le premier ministre, François Legault a profité de la Journée nationale des préposés aux bénéficiaires pour transmettre ses remerciements quotidiens à toutes celles et à tous ceux qui travaillent d’arrache-pied à s’occuper de nos personnes aînées et des personnes les plus vulnérables de notre société. « Nos préposés aux bénéficiaires ont travaillé, depuis deux mois, dans des conditions extrêmement difficiles. J’ai tellement d’admiration pour vous autres. Au nom de tous les Québécois, je vous remercie sincèrement ! », a-t-il conclu son point de presse.

Primes pour les employés à temps complet

Un peu plus tôt cependant, la population se demandait bien quelle allure allait prendre son point de presse, le premier ministre semblait irrité par les manifestations syndicales qui ont eu lieu devant ses bureaux. De plus, en réponse aux demandes des syndicats qui revendiquent de nouveaux ratios, le premier ministre a formulé le souhait de travailler davantage à augmenter le salaire des préposés aux bénéficiaires, à négocier des primes pour les employés qui travaillent à temps complet et pour les postes plus difficiles à pourvoir, tels que ceux des quarts de soir, de nuit et de fin de semaine.

« J’entends le syndicat revendiquer de nouveaux ratios. C’est théorique. Depuis qu’on est au gouvernement, on a augmenté les budgets en santé. On a augmenté les embauches afin d’améliorer les conditions de travail du personnel soignant. Mais, on n’a pas réussi à pourvoir les postes affichés. Ça ne donnerait rien d’afficher plus de postes. Il faut être concrets, pas théoriques. Je souhaiterais voir le syndicat travailler avec nous pour trouver des façons de pourvoir les postes déjà affichés », a-t-il fait savoir.

Collaboration souhaitée

François Legault maintient par ailleurs que le réseau de la santé ne peut fonctionner si 50 % de son personnel travaille à temps partiel. « Il faut trouver les incitatifs financiers pour que tous les postes soient dotés », a ajouté le premier ministre. Finalement, le premier ministre a réaffirmé vouloir collaborer avec les différentes centrales syndicales afin d’améliorer les conditions de travail des employés du réseau de la santé et veiller à pourvoir les postes vacants avec du personnel qualifié.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×