28.09.2020
Actualités Politique Nouvelle vérificatrice générale du Canada: le député Blanchette-Joncas satisfait !

Nouvelle vérificatrice générale du Canada: le député Blanchette-Joncas satisfait !

- Karen Hogan devient la 2e femme de l'histoire à occuper ce poste

Journée historique hier au Parlement du Canada, alors que le Comité permanent des Comptes publics de la Chambre des communes a approuvé à l’unanimité la nomination du 13e vérificateur général du Canada. Pour la deuxième fois de l’histoire, il s’agira d’une vérificatrice, Karen Hogan, déjà au sein du bureau depuis près de 15 ans.

Son rôle est central en démocratie

À la suite du décès prématuré de l’ancien vérificateur, Michael Ferguson, en février dernier, le processus de nomination a débuté. « Le bureau du vérificateur général (BVG) est central en démocratie. C’est le chien de garde des dépenses gouvernementales et il s’assure que les programmes soient bien conçus et efficaces », affirme le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Comptes publics et vice-président du comité, Maxime Blanchette-Joncas. Plus important encore, de la part de madame Hogan elle-même, l’indépendance de l’institution par rapport au gouvernement et donc par rapport aux ministères et organismes qu’elle contrôle constitue l’enjeu le plus important.

Nombreuses enquêtes reportées ?

À l’heure actuelle, le BVG doit constamment demander des fonds supplémentaires au ministère des Finances parce qu’il n’existe pas de système de financement indépendant, permanent et prévisible. M. Ferguson disait que le BVG accusait un manque à gagner d’environ 11 M$ pour mener à bien son travail. S’il n’y a aucun financement immédiat, de nombreuses enquêtes en cours devront être reportées afin que madame Hogan et son équipe entreprennent les vérifications nécessaires pour rendre compte des dépenses du gouvernement en lien avec la pandémie. « Une de ces enquêtes, explique Maxime Blanchette-Joncas, porterait sur l’industrie pétrolière et gazière. Disons que ce délai pourrait profiter au gouvernement. »

Système de paie Phénix, scandaleux

M. Blanchette-Joncas a également interrogé madame Hogan sur le système de paie Phénix. Cette dernière a affirmé qu’il est essentiel que les fonctionnaires soient payés à temps et à leur juste salaire. Un système d’exploitation comme celui-là est une entreprise gigantesque et c’est pourquoi elle aurait souhaité que son bureau puisse l’étudier avant. Il s’agit d’un dossier prioritaire pour le député Blanchette-Joncas, qui considère le fiasco de Phénix comme l’un des plus grands scandales de l’administration gouvernementale canadienne.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×