20.09.2020
Nouvelle de 19 h Les salons de coiffure ouverts, mais pas comme avant

Les salons de coiffure ouverts, mais pas comme avant

Une visite le 1er juin aura suffi pour le constater, les choses ne seront plus jamais pareilles dans les salons de coiffure et cela nécessitera une adaptation tant pour les coiffeuses et coiffeurs que pour les clients. Peu importe, tout le monde semble content de se retrouver, car l’impatience régnait autant chez la clientèle que pour les employés de l’industrie.

Savoir s’adapter

La capacité de s’adapter devra primer, pour Caroline Tremblay, copropriétaire du salon Coiffure Rimouski : « on n’a pas le choix, faut s’ajuster rapidement. Tout d’abord, pour nous, il fait plus chaud avec nos masques et lunettes. Quand on part les séchoirs à cheveux, c’est pire encore, mais somme toute, ça va bien aller, on n’en est qu’à notre première journée », insiste-t-elle.

Port du masque pour client et coiffeuses

D’ailleurs, voici ce à quoi vous pouvez vous attendre du côté des mesures d’hygiène lors de votre prochain rendez-vous dans votre salon préféré : tout d’abord, le port du masque en tissu artisanal est obligatoire pour le client. Les coiffeurs et coiffeuses devront porter un masque de qualité médicale, des lunettes et un sarrau ou blouson. Le nombre de gens sera limité dans les salles d’attente. Dans le cas de Coiffure Rimouski, vous attendez à l’extérieur que l’on vous fasse signe.

Directives sur la porte d’entrée du salon de coiffure. Photo: Pierre Chassé

Désinfection et carnet de rendez-vous

Les coiffeuses et coiffeurs devront désinfecter les chaises, surfaces et outils entre chaque client, indique Caroline Tremblay : « tout ce processus de désinfection entre chaque client a un impact sur la gestion de nos horaires. On ne pourra pas faire autant de clients dans une journée, il faut créer des cases horaires plus larges pour chacun d’entre eux. Parfois, j’ai l’impression que l’on recommence notre business, il y a de l’inconnu dans tout ça. Par contre, notre carnet de rendez-vous est bien garni avec des réservations jusqu’en juillet. En ce qui concerne les prix, chez Coiffure Rimouski, cette hausse est minimale », précise-t-elle d’un air encouragé.

Cloison de protection (plexiglas) entre deux postes de soin. Photo: Pierre Chassé, journal le soir

Le journal le soir a aussi été en mesure de constater que des cloisons en plastique ou plexiglas sont installées entre les postes de coiffure/soins s’il n’y a pas deux mètres entre les chaises. S’ajoute à ces mesures les recommandations suivantes de l’Institut national de la santé publique du Québec qui stipule que si une personne a déjà attrapé la COVID-19, elle doit attendre 14 jours avant de prendre rendez-vous et en cas de l’apparition du moindre symptôme, le client doit annuler son rendez-vous. La sympathique copropriétaire conclut sur cette note : « quand on regarde tout ça, on se trouve bien chanceuses, les modifications à apporter à notre aire de travail sont minimales et le reste, c’est juste de l’ajustement ».

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×