20.09.2020
Divertissement Culture Le député fédéral annonce l’aboutissement du dossier du Théâtre du Bic

Le député fédéral annonce l’aboutissement du dossier du Théâtre du Bic

Projet de 6 M$

Le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, annonce l’aboutissement très attendu du projet majeur de rénovation et d’agrandissement du bâtiment du Théâtre du Bic.

« J’ai appris que le conseil municipal de Rimouski avait adopté lundi soir une résolution cruciale, à portée administrative, afin de lier désormais le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral pour les subventions nécessaires à la survie du Théâtre du Bic (NDLR: en tant qu’institution). Après des mois de pourparlers intenses et des démarches ministérielles personnelles, je peux enfin dire : « mission accomplie » », déclare le député Blanchette-Joncas.

Le ministre du Patrimoine Steven Guilbault devrait confirmer l’ampleur de la subvention fédérale bientôt. La présidente du conseil d’administration du Théâtre du Bic, Nathalie Babin, préfère attendre l’annonce officielle avant d’émettre ses commentaires.

Malgré des problèmes

Depuis au moins 10 ans, le Théâtre du Bic a su poursuivre ses activités culturelles malgré des problèmes d’infrastructure majeurs. L’établissement a un urgent besoin de travaux de rénovation, de mise aux normes et d’agrandissement, qui totalisent plus de 6 M$.

« Depuis l’annonce en octobre 2019 d’une subvention de 2,5 M$ de Québec pour le projet et dès mon arrivée en poste comme député fédéral, j’ai fait de ce dossier un engagement solennel, que je peux concrétiser aujourd’hui. Je trouvais inacceptable que cette institution culturelle majeure doive patienter aussi longtemps, depuis 2014. Je salue les artisans du Théâtre pour leur ténacité », déclare Maxime Blanchette-Joncas.

Efforts coordonnés

« Il est impossible de quantifier les efforts déployés par tous les acteurs municipaux et à Québec, jumelés au talent même des artisans du Théâtre pour mener à terme cette prodigieuse réalisation », ajoute monsieur Blanchette-Joncas.

Maxime Blanchette-Joncas Portrait Officiel / Official Portrait Ottawa, ONTARIO, Canada le 02 December, 2019. © HOC-CDC Credit: Mélanie Provencher, House of Commons Photo Services

« J’ai eu besoin de l’appui de tout le monde pour convaincre le ministre du Patrimoine de contribuer à la pérennité de ce joyau culturel. J’en suis fier et je les remercie, sans oublier le travail de mon collègue à l’Assemblée nationale, Harold LeBel. »

À propos du théâtre du Bic et du Théâtre des gens d’en bas

 Le 2 juillet, le Théâtre des Gens d’en bas célébrera son 47e anniversaire d’art dramatique au Bas-Saint-Laurent. Le public a pu voir sa première création collective, « Les porteurs d’eau », à l’hiver suivant, en 1974.

Après une décennie de tournée un peu partout, surtout dans l’Est-du-Québec, la troupe a établi ses pénates en 1983 dans une grange qui servait de pavillon d’accueil au tout jeune parc du Bic. L’édifice a été déménagé ensuite aux abords de la rivière du Bic, où il se trouve encore.

Parmi les membres de l’équipe, l’un des cofondateurs du Théâtre des Gens d’en bas, Eudore Belzile, agit non seulement comme directeur artistique, mais aussi comme gardien de l’âme de la troupe originale et du théâtre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×