28.09.2020
Nouvelle de 19 h Pas de camp de jour à Saint-Valérien et incertitude à Saint-Narcisse

Pas de camp de jour à Saint-Valérien et incertitude à Saint-Narcisse

Les nouvelles règles d’hygiène et de distanciation sociale imposées par la pandémie de la COVID-19 ont eu raison du camp de jour de Saint-Valérien et possiblement de celui de Saint-Narcisse-de-Rimouski.

À Saint-Narcisse, la publication de l’annulation du camp de jour sur la page Facebook du Service des loisirs de la municipalité en début de semaine a suscité une vague de protestation. Or, le gouvernement a assoupli certaines règles depuis ce temps. « La décision sera réévaluée à la lumière des nouvelles directives du gouvernement », mentionnait la directrice des loisirs, Isabelle Lapointe, vendredi.

À Saint-Valérien, la directrice générale, Marie-Paule Cimon, indique que la municipalité n’a pas les ressources humaines ni financières pour répondre aux nouvelles exigences. « Par contre, la corporation des loisirs travaille à mettre en place des activités pour occuper les jeunes ».

Pas de problème à Saint-Eugène, Saint-Fabien, Saint-Anaclet et Saint-Marcellin

Il y aura un camp de jour cet été à Saint-Marcellin. « Le nombre d’enfants étant déjà très peu élevé, nous n’aurons pas trop de difficulté à faire respecter les mesures de distanciation demandées. L’espace intérieur est grand pour respecter les distances (église maintenant transformée en centre communautaire) en cas de pluie. Les masques, désinfectants, machine distributrice de Purell automatique, une toilette pour chaque enfant identifié à leur nom pour que chaque enfant utilise toujours la sienne, matériel identifié à leurs noms pour bricolage, etc. Le nombre d’enfants varie de 5 à 6 jeunes habituellement, dépendamment des années », mentionne la responsable, Nathalie Chouinard.

Comme par les années passées, les jeunes de 4 ans et plus auront la possibilité de s’inscrire aux activités élaborées par les animateurs sélectionnés et par les responsables du camp de jour de l’Oeuvre des Terrains de Jeux (OTJ) de Saint-Eugène-de-Ladrière. « Présentement, nous sommes à élaborer les activités et à mettre en place les mesures de prévention des infections recommandées dans le cadre de la Covid-19 par l’Association des camps du Québec, en collaboration avec la Direction de la santé publique du Québec », mentionne une responsable, Lorraine Michaud.

Le service des loisirs et de la culture de St-Anaclet désire informe la population que le camp de jour estival se tiendra du 22 juin au 7 août. Les directives gouvernementales en matière de distanciation sociale et de mesures sanitaires seront mises en place afin d’assurer le mieux possible la sécurité des jeunes et des animateurs. Afin de favoriser la relance économique et soutenir les travailleurs, les familles dont les deux parents travaillent actuellement ou les familles monoparentales dont le seul parent est à l’emploi seront priorisées.

À Saint-Fabien, il y aura un camp de jour avec cinq moniteurs. La décision a été prise jeudi soir à la suite de l’allègement de certaines règles.

La période d’inscription pour le camp de jour de Saint-Mathieu de Rioux se poursuit jusqu’au 15 juin. Les parents doivent préciser l’âge de l’enfant et les jours de fréquentation. Les inscriptions se feront pour 8 semaines, du 22 juin au 14 août.

Nous n’avons pas été en mesure d’obtenir les réponses des municipalités de La Trinité-des-Monts et d’Esprit-Saint.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×