30.09.2020
Nouvelle de 18 h Déficit d’opération de 80 000 $ pour le hockey scolaire à Rimouski

Déficit d’opération de 80 000 $ pour le hockey scolaire à Rimouski

Les frais d’inscription de 3 350 $ par joueur ne sont pas suffisants pour couvrir les activités des équipes de hockey de la Ligue de hockey préparatoire scolaire de l’école Paul-Hubert et de l’Aquarelle de Rimouski, si bien que le centre de services des Phares (anciennement la commission scolaire) doit éponger un montant de 80 000 $ pour la dernière année.

La question a été débattue lors de la dernière séance du conseil d’établissement de l’école secondaire Paul-Hubert où des membres se sont dit inconfortables avec un tel manque à gagner. « Le conseil a des réserves sur les montants versés par le centre de services scolaire à la LHPS (80 000$ pour environ 51 élèves) », peut-on lire dans l’ébauche de procès-verbal dont le Journal Le Soir a obtenu copie.

Manque à gagner attendu

Le directeur général adjoint du centre de services des Phares, Jocelyn Michaud, indique que ce manque à gagner était prévu. « On s’y attendait. C’est un programme que nous avons choisi pour favoriser la réussite des garçons. Ce n’est pas le seul programme parascolaire où les frais d’inscription ne défraient pas l’entièreté des dépenses. Des analyses sont faites à chaque année sur l’ensemble de nos programmes. Nous n’avons cependant pas l’intention d’abandonner les programmes auxquels nous croyons. Nous avons voulu d’un programme hockey accessible à tous et pas seulement à l’élite. Les coûts de location de glace et de transport sont importants. En bout de ligne, c’est toujours une décision collective prise en toute transparence », explique M. Michaud.

Selon nos informations, les heures de glace sont fournies gratuitement aux équipes de la LHPS par la Ville de Mont-Joli, ce qui n’est pas le cas à Rimouski.

Quelques parents ont contacté le Journal Le Soir parce qu’ils considèrent qu’il s’agit d’investissements importants pour un petit nombre de jeunes. L’un d’eux déplore que le centre de services soutienne des jeunes de familles aisées. « À plus de 3 000 $ d’inscription, ce n’est pas accessible à tous les jeunes. Beaucoup de parents n’ont pas les moyens d’inscrire leur jeune ».

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×