27.09.2020
Actualités Économie Investissement Québec plus fort et plus présent

Investissement Québec plus fort et plus présent

Les entreprises et les entrepreneurs du Bas-Saint-Laurent pourront profiter de la réunion des forces du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), d’Export Québec CRIQ, d’Export Québec et des bureaux régionaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Bas-Saint-Laurent MEI avec Investissement Québec (IQ) pour reprendre le chemin de la croissance

La mise en commun de ces forces vives concrétise la création du nouvel IQ. Le réseau d’IQ, représenté dans toutes les régions, constitue désormais la principale porte d’entrée des entreprises et permet d’alléger leurs démarches pour accéder aux différents services d’accompagnement et aux nombreuses solutions financières disponibles.
L’ajout des équipes régionales du MEI à celles d’IQ permettra de bonifier l’offre de services pour les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises qui cherchent des services d’accompagnement et des solutions de financement adapté ou des investissements, pour soutenir le développement de leur entreprise, qu’elle soit petite ou grande, une coopérative ou une entreprise d’économie sociale.

14 personnes sous la direction de Simon Pelletier

Aux équipes d’IQ déjà présentes dans la région du Bas-Saint-Laurent, de nouveaux spécialistes et conseillers s’ajoutent pour atteindre un total de 14 personnes dédiées au développement économique régional. Le leadership de ces équipes sera assumé par Simon Pelletier, directeur régional principal, Bas-Saint-Laurent et Gaspésie, Iles-de-la-Madeleine. Ces équipes seront basées à Rimouski au 355, boulevard Saint-Germain et au 337, rue Moreault.

« Le développement économique du Québec passe d’abord par nos régions. Grâce à ce réseau régional renforcé, IQ a de nouveaux talents et de nouveaux leviers pour intervenir activement dans le développement de projets porteurs et structurants pour la région du Bas-Saint-Laurent. Je suis fier de mener une équipe solide et diversifiée qui aura pour premier rôle de soutenir nos entreprises, afin qu’elles puissent atteindre leur plein potentiel, ici comme partout dans le monde », commente Simon Pelletier.

Nouvelle image de marque

Cette réunion des bureaux régionaux résulte du mandat élargi que le gouvernement du Québec a confié à Investissement Québec. Dans la foulée, l’organisation s’est dotée d’une nouvelle image de marque, plus audacieuse. Cette nouvelle image de marque prend vie dans la région par la création d’Investissement Québec Bas-Saint-Laurent.

« Le nouvel Investissement Québec va permettre d’assurer un meilleur arrimage entre les actions du gouvernement et les besoins réels de chacune des régions afin qu’elles deviennent plus prospères et autonomes. L’approche renouvelée sera simple et proactive. Les équipes d’Investissement Québec adapteront leurs services aux besoins des entrepreneurs afin d’accélérer la croissance, l’innovation, l’investissement local et étranger, l’exportation et la création d’emplois à haute valeur ajoutée. La nouvelle structure de la société d’État permettra aussi de simplifier l’accès au grand nombre de solutions et de programmes offerts par le ministère de l’Économie et de l’Innovation et Investissement Québec. Que les entreprises soient déjà actives ou en démarrage, elles y trouveront une combinaison de services d’accompagnement et de financement en fonction de leurs enjeux, de leurs particularités et de leurs atouts », affirme la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx.

« Ce nouvel Investissement Québec, désormais plus fort de l’ajout de toutes ces nouvelles compétences, est mieux positionné que jamais pour assurer le développement économique durable de nos régions. À l’heure où l’économie se relève doucement d’une crise sans précédent, nous voilà plus en mesure d’offrir aux entrepreneurs et dirigeants d’entreprises d’ici, un accès simplifié au plus grand éventail de solutions d’affaires et d’expertise stratégique au Québec. En complémentarité avec les acteurs locaux du développement économique, et ceux de l’écosystème financier, la société d’État entend travailler à combler les carences dans la chaîne de capitaux pour mieux favoriser la croissance des entreprises, et jouer pleinement son rôle : faire bouger l’aiguille en matière d’investissement et de productivité, et devenir un véritable acteur de changement », déclare le président-directeur général d’Investissement Québec, Guy LeBlanc.  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×