09.08.2020
Actualités Politique 400 millions $ pour le transport collectif

400 millions $ pour le transport collectif

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) se réjouit de l’aide importante de 400 M $ annoncée jeudi par le gouvernement du Québec pour contrer l’impact financier de la crise de la COVID-19 sur le transport collectif.

Le monde municipal appelle maintenant le gouvernement du Canada à poursuivre ses discussions avec Québec pour arriver à un plan sur le long terme pour une reprise réussie.

« Le gouvernement du Québec répond aux demandes de l’UMQ sur le transport collectif avec cette importante annonce qui permettra la poursuite des activités des sociétés de transport. L’engagement de 400 millions $ d’investissements pour l’année 2020 constitue un geste significatif. L’étude sur les impacts financiers que nous avons produite chiffre à près de 1,4 milliard $ le maximum des pertes que connaîtront les budgets municipaux en raison de la COVID-19. La part du lion est pour le transport collectif, avec 670 millions $ de pertes. Nous soulignons donc cet investissement, qui est également essentiel pour une relance économique durable», commente la présidente de l’UMQ, Suzanne Roy.

«D’autres enjeux persistent. Nous devons trouver ensemble la façon la plus complète pour accompagner les municipalités pour 2020, mais aussi pour 2021. Avec une annonce comme celle-ci, le moment est approprié pour que le gouvernement du Canada s’entende avec celui du Québec afin d’établir un partenariat avec les municipalités sur le long terme qui permettra une reprise réussie et durable»,précise Maxime Pedneaud-Jobin, président du Caucus des grandes villes de l’UMQ.

Enjeux différents selon les régions

L’UMQ rappelle que les enjeux vécus par les gouvernements de proximité sont différents dans chaque région et que le gouvernement du Québec doit clairement s’engager à adapter son aide en conséquence. Elle salue donc que ses demandes pour qu’une partie de l’aide soit spécifiquement dédiée au transport collectif et adapté en région aient été entendues, y voyant un bon signe pour une éventuelle aide aux aéroports régionaux. À cet effet, l’UMQ rappelle la situation critique du transport aérien régional. Selon ses estimations, les aéroports municipaux enregistrent des pertes de revenus de 1,2 million $ par mois depuis le début de la crise de la COVID-19.


Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×