13.08.2020
COVID-19 Bal des finissants...enfin!

Bal des finissants…enfin!

Les sourires étaient rayonnants hier à l’École secondaire Paul-Hubert. Avec raison, car après une multitude de tentatives à vouloir mettre en place un bal des finissants à l’ère de la COVID-19, le comité organisateur a enfin pu offrir un bal aux étudiants diplômés de secondaire V. Ce sont donc des étudiants, enseignants, membres de la direction et parents soulagés d’avoir pu vivre ce moment que nous avons pu rencontrer hier.

Véritable prouesse

Habituellement les félicitations sont réservées aux élèves gradués, mais dans la conjoncture actuelle, ces louanges doivent être partagées avec le comité organisateur, car il serait superflu de dire qu’il aura fallu beaucoup de persévérance pour mener le projet à bon port. Mylène Lévesque, enseignante et membre de ce comité nous explique : « Pour nous, ça peut sembler exagéré, mais c’est une véritable prouesse que nous avons réalisée. Après de nombreuses tentatives, nous avons enfin pu préparer et offrir un Bal satisfaisant en termes de sécurité et de distanciation aux yeux de toutes les parties prenantes, incluant la santé publique. »

Les étudiants portant des masques qui arrivent pour une session de photos. Ils étaient reçus en groupe de 50 à la fois. Photo: capture écran, Facebook École Paul-Hubert

Visite personnalisée

Le journal le soir a eu le privilège de faire une visite personnalisée en compagnie de madame Lévesque qui a gentiment pris le temps de bien nous expliquer comment l’activité  se vivait pour les jeunes. Après avoir enfilé masque et désinfecté les mains, nous sommes entrés et nous avons été en mesure de constater que rien n’avait été négligé à l’intérieur de l’école.  Nous proposons donc à notre lectorat un album photo afin que vous puissiez apprécier comment le protocole se déployait tout le long du parcours prévu.

Mylène Lévesque qui nous accompagne lors de la visite. Photo: Pierre Chassé
Le parcours segmenté afin de respecter la distanciation sociale. Photo: Pierre Chassé
Des postes d’observation en direct avaient été érigés Photo: Pierre Chassé
Un disc-jockey assurait l’animation musicale. Photo: Pierre Chassé
La présence rassurante de Méga Scène afin d’assurer la qualité technique du son et de la lumière. Photo: Pierre Chassé
Deux amis se font photographier par le professionnel, Jean-Marc De Neyer de Jihème Déhème Photos. Photo: Pierre Chassé
Un poste prévu pour la remise de la coiffe du diplômé, communément appelée le Mortarboard. Photo: Pierre Chassé

Consolation pour les étudiants

Deux étudiantes à la sortie du protocole. Photo: Pierre Chassé

La plupart des étudiants interviewés étaient bien heureux de l’activité mise en place. Les commentaires recueillis allaient dans ce sens : « Nous sommes heureux d’au moins pouvoir faire ce bal modifié. Par contre, c’est sûr qu’il nous en manque un bout quand même, ce soir on pourra se regrouper, mais à 10 personnes maximum et on ne pourra pas avoir notre gros party habituel », déclarait une étudiante. Un autre dans le programme de hockey disait regretter ne pas pouvoir retrouver ses équipiers pour bien tourner la page. Somme toute, les étudiants rencontrés semblaient avoir trouvé une certaine fermeture à cette année scolaire atypique.

Les étudiants étaient invités à signer cette fresque mise à leur disposition pour la circonstance. Photo: Pierre Chassé

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×