26.11.2020
Actualités Société Des célébrations religieuses sur invitation ou avec réservation

Des célébrations religieuses sur invitation ou avec réservation

Comme partout au Québec, la réouverture des lieux de culte permet la reprise progressive des activités liturgiques dans le diocèse de Rimouski, mais la limite de 50 personnes oblige à faire des célébrations sur invitation ou sur réservation.

Avant de reprendre leurs célébrations, des équipes locales et les bénévoles doivent être formés pour maîtriser les mesures adaptées aux différentes célébrations. « Les églises pourront donc rouvrir lorsque les équipes auront mis en place les protocoles visant à assurer la sécurité des paroissiens. Actuellement, une limite de 50 personnes doit être respectée pour les rassemblements intérieurs.  Cette mesure est contraignante et elle demande des ajustements tels des célébrations « sur invitation » ou « avec réservation » selon les circonstances.  Il est important de s’informer avant de se présenter à une célébration », explique l’agente d’information du Diocèse de Rimouski, Ginette Larocque.

Pour toutes les informations concernant les services religieux, il est recommandé de contacter le prêtre responsable de votre secteur pastoral ou de votre unité pastorale:

La Matanie                abbé Auguste Ifèdoun Agaï            (418) 580-2649

Trois Pistoles             abbé Gérald Roy                              (418) 725-4444

La Mitis                     abbé Jean-Baptiste Allico                (418) 732-2167

Témiscouata              abbé Benoît Caron                           (418) 714-2711 ou

                                    abbé Jacques-Daniel Boucher        (418) 855-2153

La Matapédia            abbé Marc-André Blaquière           (418) 631-6459

Rimouski                   abbé Rodrigo Hernan Zuluaga       (418) 629-0570

Pic Champlain          abbé Jean-François Mélançon        (418) 750-5132

Témiscouata-sur le-lac    abbé Jean-Baptiste Morales            (418) 899-6902

« Cette crise sanitaire mondiale nous oblige à porter un regard nouveau sur nos façons de faire au quotidien.  Il est difficile de prévoir ce que l’humanité retiendra de cette période trouble, mais la pandémie nous aura rappelé l’importance d’être ensemble et la force de l’entraide pour traverser une situation difficile », précise Mme Larocque.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×