22.09.2020
Actualités Société Monseigneur Grondin nie être sur le point de quitter

Monseigneur Grondin nie être sur le point de quitter

L’Archevêché de Rimouski vient d’émettre un communiqué de presse concernant la nouvelle du départ éventuel de l’archevêque Denis Grondin, dans lequel on dément cette information.

Désireux de permettre à ses lecteurs de faire la part des choses, le journal le soir laisse la parole à l’Archevêché et publie ici l’essentiel de son communiqué, mais maintient que le travail a été fait avec professionnalisme. Visiblement, le reportage n’a pas plu à monseigneur Grondin, qui réplique vivement par l’entremise de son service des communications, mais sans accorder d’entrevue.

« Cet article a été écrit d’après les dires de quatre sources impliquées dans le dossier de la cathédrale, des informateurs anonymes qui semblent en savoir beaucoup plus sur la mission future de l’archevêque de Rimouski que le principal intéressé.  Plus loin dans l’article, ce journaliste mentionne : « Il y aura des développements dans le dossier de la cathédrale cet été, c’est officiel », encore des propos d’une source anonyme, mais proche du dossier sur le plan juridique semble-t-il.  Le couvert de l’anonymat permet des écarts très larges entre la perception et la réalité. De source non anonyme, force est de constater que la ligne est mince entre « professionnalisme » et « sensationnalisme » », mentionne le communiqué.

« Le départ de monseigneur Grondin est effectivement une simple rumeur, une information erronée fondée sur des présomptions de gens « anonymes » qui ont trouvé une oreille attentive auprès d’un journaliste. Celui-ci, à défaut d’avoir des informateurs fiables, connaît apparemment des personnes désirant propager des propos semant la confusion dans un dossier déjà complexe en soi », poursuit-on.

De course officielle, c’est non !

« Il est possible d’affirmer, de source officielle, que le départ de monseigneur Grondin est une fausse nouvelle, un pétard mouillé qui a eu comme seul résultat d’ébranler les équipes pastorales et laïques diocésaines, déjà suffisamment préoccupées par la reprise des activités interrompues par la pandémie. Monseigneur Grondin remercie ceux et celles qui ont compris que si un changement majeur survenait dans la poursuite de sa mission, la nouvelle ne serait pas communiquée par le biais d’un journaliste qui aurait parfois intérêt à demeurer aussi discret que ses sources », conclut le communiqué de l’Archevêché.

Mise au point

L’auteur de ces lignes, dont la crédibilité est ainsi attaquée, tient à préciser qu’il a suivi rigoureusement les règles élémentaires de la pratique journalistique, enseignée dans toutes les écoles et les formations destinées aux journalistes. D’abord, il est du devoir d’un journaliste de diffuser une information qui touche un personnage important, même à l’état de rumeur, mais en prenant certaines précautions que le journaliste du soir a suivis :

1-Il faut d’abord contacter le principal intéressé. Malgré un appel adressé directement à son bureau à 14 h 30, monseigneur Grondin n’a pas répondu à notre demande d’entrevue, ni rappelé. Le journal a aussi tenté de passer par l’avocat qui représente le Diocèse, mais toujours sans retour d’appel.

2-La rumeur : lorsqu’on ne reçoit pas de retour d’appel, on contacte ses sources d’information qui peuvent être au courant du dossier, pour voir si les informations s’entrecoupent. Ce qui fut le cas auprès de quatre personnes qui préféraient ne pas être identifiées, mais dont le journaliste connaît l’identité et le sérieux. Une source anonyme peut conduire à la découverte d’informations très pertinentes, si elle est crédible.

3-Si la même rumeur risque d’avoir un impact important sur un ou des dossiers qui concernent la communauté, le bien-fondé de la décision d’en traiter est encore plus juste. Dans ce cas, celui de la cathédrale qui, on peut le dire, est d’intérêt public!

4-Le journal le soir n’a jamais prétendu qu’il s’agissait d’une information formelle, mais a bien identifié la nouvelle comme étant une rumeur. Le conditionnel a été utilisé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×