26.09.2020
COVID-19 Consultation sur l’utilisation d’une application mobile de notification d'exposition au coronavirus

Consultation sur l’utilisation d’une application mobile de notification d’exposition au coronavirus

Le gouvernement du Québec invite les citoyens à exprimer leur avis quant à l’utilisation d’une application mobile de notification d’exposition au coronavirus.

C’est le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, qui a donné le coup d’envoi de cette consultation publique, qui se tiendra en ligne jusqu’au 2 août. 

Jumelée aux mesures existantes, une telle application pourrait contribuer à l’effort collectif de lutte contre la pandémie de la COVID-19. Tout en préservant l’anonymat et la vie privée de chaque personne, l’application permettrait d’améliorer la communication avec les utilisatrices et utilisateurs qui auraient été potentiellement exposés au virus.  

La population doit s’exprimer

Le gouvernement du Québec juge essentiel que la population puisse s’exprimer sur la question. Une consultation publique, accessible sur la plateforme de consultation gouvernementale à consultation.quebec.ca, permettra, entre autres, de connaitre l’intérêt des Québécoises et Québécois pour une telle application.
« Cette consultation que lance, aujourd’hui, le gouvernement du Québec, un des premiers États à sonder l’opinion de sa population préalablement à l’implantation d’une telle application, apparaissait essentielle. Il est important pour notre gouvernement de donner la parole aux Québécoises et Québécois et de leur permettre de s’exprimer librement. J’invite donc ceux-ci à participer en grand nombre à cette consultation. Par ailleurs, je souligne la tenue, en août, d’une commission parlementaire qui nous permettra d’entendre différents experts et individus concernés par le sujet », mentionne le ministre Caire. Le gouvernement a déterminé certains principes incontournables dans l’éventualité où il rendrait accessible une application de notification. L’application destinée à la population québécoise serait gratuite, anonyme, sécuritaire et installée sur une base volontaire. L’application fonctionnerait sans géolocalisation GPS. L’application fonctionnerait sans recours à la biométrie, donc sans recours à la reconnaissance faciale. L’application fonctionnerait à l’aide de la technologie Bluetooth. Ainsi, elle ne collecterait aucun renseignement personnel et n’effectuerait aucun traçage. L’application notifierait l’utilisatrice ou utilisateur qui aurait été à proximité d’un autre utilisateur ayant reçu un résultat positif à la COVID-19. Les personnes notifiées n’obtiendraient aucune information sur le téléphone intelligent à l’origine de la notification, ni sur son propriétaire.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×