30.09.2020
Actualités Faits divers Les filles sont bien décédées

Les filles sont bien décédées

La Sûreté du Québec du (SQ) a confirmé vers 17 h que Norah Carpentier, 11 ans, et Romy Carpentier, 6 ans, dont les ont été découverts vers l’heure du dîner, à Saint-Appolinaire, sont bien décédées.

Le père des deux filles, Martin Carpentier, 44 ans, est maintenant considéré comme un suspect et fait l’objet d’une chasse à l’homme.  Au moment d’écrire ces lignes, la SQ n’avait toujours pas confirmé son arrestation, malgré une opération policière qui a fait l’objet de plusieurs rumeurs.

 « Nous demandons aux citoyens, aux résidents, de nous dire ce qu’ils pourraient savoir ou avoir constaté. Il s’agit d’abord de reconnaître Martin Carpentier et si vous avez des informations qui permettraient de le localiser, ce qu’il faut faire, c’est de composer immédiatement le 911 », a déclaré la porte parole de la Sûreté du Québec, Ann Mathieu, peu avant 16 h.

L’individu recherché mesure cinq pieds et 10 pouces et pèse 130 livres.

Recherches

Les événements ont débuté à Lévis, mercredi. L’homme est d’abord soupçonné d’enlèvement parental mais son éventuelle arrestation nous en apprendra davantage sur les charges qui pourraient peser contre lui. Il pourrait être considéré comme dangereux.

« La priorité est de localiser Martin Carpentier. Nous n’écartons aucune hypothèse, mais comme les informations qu’on possède font que le secteur de recherche est ici, on a des raisons de croire qu’il est encore dans la région », indiquait également le sergent Mathieu, en début d’après-midi.

Vers l’Est?

Dans le fil des événements, entre le déclenchement de l’alerte AMBER, mercredi, et aujourd’hui, la voiture Volkswagen du fuyard a été retrouvée le long de l’autoroute 20, sur la voie Ouest. Cependant, il a été établi qu’il se dirigeait d’abord vers l’Est, traversant le terre-plein pour se retrouver dans le sens inverse, à la suite d’une embardée. C’est de cet endroit, près de Saint-Appolinaire. qu’originent les recherches qui ont mené aux événements que l’on sait.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×