11.08.2020
Chroniques Chasse et pêche La saison de pêche du saumon fracasse des records inattendus

La saison de pêche du saumon fracasse des records inattendus

Les fortes montaisons du saumon Atlantique dans la presque totalité des rivières du Québec, confirment déjà une saison record en 2020, tant en nombre de saumons, du taux de fréquentation des saumoniers, que des gros sujets de l’espèce qui sont dénombrés dans les cours d’eau salmonicoles.

C’est le constat plus que positif, voire même inattendu et inespéré, qu’émet la Fédération Québécoise pour le Saumon Atlantique (FQSA). « En dépit des circonstances entourant la COVID-19 et le vent d’inquiétudes qui soufflait sur des gestionnaires de rivières, le début de saison de la pêche du saumon connaît un début époustouflant au Québec, au plus grand bonheur des acteurs fauniques », lit-on dans un communiqué de la FQSA.

Les Québécois en profitent!

Et de renchérir la directrice générale de la FQSA, Myriam Bergeron « : « C’est une année qui commence en force. Il y a quelques semaines, les gestionnaires de rivières craignaient  la saison 2020, en raison du tourisme qui est sur pause et la fermeture des frontières canadiennes qui demeure. L’absence des pêcheurs étrangers amenait les gestionnaires à croire que la saison serait désastreuse dans plusieurs régions. Malgré des incertitudes toujours présentes, les Québécois sont bien présents sur nos rivières et c’est une excellente nouvelle », estime Myriam Bergeron. En poste depuis septembre 2019, Mme Bergeron ne devait sans soute pas s’attendre à un tel début de saison 2020, surtout pour la saison #1 de son mandat à la tête de la FQSA.

Hausse des saumoniers à Gaspé

La FQSA dresse un bilan de la situation de la Société de gestion des rivières de Gaspé, où on note une hausse de 10 % de l’achalandage sur l’an dernier. « Des montaisons abondantes et un niveau d’eau idéal attirent de nombreux pêcheurs sur les rivières de Gaspé. Même en ce début de juillet, le succès de pêche se maintient et la pluie régulière des derniers jours permet aux rivières de garder un bon débit. Le prochain décompte aura lieu sur la York les 11 et 12 juillet et nous verrons si nos observations se confirment en chiffres », dit le directeur général de la Société de gestion des rivières de Gaspé, Rémi Lesmerises.

Importante montaison sur la « Mitis »

Sur la ZEC de la Rivière Mitis, son directeur-général, Alexandre Dionne, affiche le même constat. « On ‘’feele’’ plutôt très bien la saison 2020. Nouveau piège de capture, nouveau camion de transport, nouveau secteur de pêche sur une nouvelle rivière et, surtout, une montaison au rendez-vous! En date du 5 juillet, nous approchions du cap des 600 saumons, avec 404 grands saumons et 192 madeleineaux pour 596 spécimens en rivière. Cette montaison est la plus importante à cette date, depuis 1988! La saison 2012 détenait ce titre depuis huit ans avec 474 saumons », rappelle Alexandre Dionne  

Des saumons plus gros

À la Rivière-à-Mars, Contact Nature comptait au même moment  plus d’une centaine de saumons ayant franchi la passe migratoire. « Ce qui est surprenant, c’est que les saumons sont beaucoup plus gros. Il s’agit de la meilleure montaison à même date depuis 2016 », note le responsable de la protection de la faune, Mario Dallaire.

794 saumons dans la « Matane »

La Société de gestion de la rivière Matane (SOGERM) a fracassé des records le dimanche 5 juillet dernier. En une journée, 137 saumons ont monté la rivière pour un total de 794 saumons. Du jamais observé depuis 1992. Le meilleur début de saison fut en 2012 avec 781 saumons.

« Chez les rivières de la Côte-Nord, la situation semble aussi très encourageante », estime la FQSA qui comme les gestionnaires et acteurs fauniques, espère que les taux de fréquentation et les montaisons continuent de croître sur les rivières à saumons du Québec.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×