23.09.2020
Nouvelle de 18 h Catherine demande de l’aide pour son père gravement brûlé

Catherine demande de l’aide pour son père gravement brûlé

Catherine Ross, de Sainte-Luce, demande l’aide de la population via la plate-forme GoFoundme pour soutenir son père Roger brûlé sur plus de 30 % de son corps.

« Je vous fais aujourd’hui une demande bien particulière, une demande que je ne pensais jamais faire. En fait, je croyais que la vie, le gouvernement ou encore les associations de ce monde apporteraient bien plus de soutien pour cette situation. Mon père a fait une tentative de suicide le 18 février dernier. Il est brûlé sur plus de 30 % de son corps, dont les brûlures les plus importantes sont au niveau des deux mains, du visage et des épaules. Il a été dans le coma pendant environ un mois. Il a dû avoir de nombreuses greffes et opérations. Ce n’est pas terminé. Il aura besoin de nouvelles opérations au niveau des mains, des yeux et du nez dans les prochains mois », raconte sa fille.
L’objectif de la campagne lancée il y a cinq jours est d’amasser 20 000 $. Présentement, 161 donateurs ont versé un total de 9 160 $. Roger Ross a été hospitalisé 115 jours à l’Hôpital de l’Enfant Jésus à Québec. Il est présentement à l’IRDPQ (centre de réhabilitation) depuis juin et y sera encore quelques mois.

Il ne pourra pas travailler pendant la prochaine année
« Les médecins ne peuvent se prononcer sur l’état de ses mains dans un an ainsi que la capacité qu’il aura à l’emploi. Ils ne savent pas s’il pourra à nouveau faire le travail qu’il aime tant. Ils ne savent pas non plus s’il pourra à nouveau faire du travail en forêt. Ceux qui le connaissent savent qu’il aime tant s’y retrouver. Ils ne savent pas s’il pourra à nouveau utiliser ses outils; ce qui cause un problème supplémentaire puisqu’il était en pleine autoconstruction. Mon père a servi la Municipalité de Sainte-Luce pendant 25 ans en tant que pompier volontaire puisqu’il aimait venir en aide aux autres. Ce qui est sûr pour le moment, c’est qu’il ne pourra pas travailler pour la prochaine année. Pour la suite, tout est flou encore », précise Catherine, qui explique faire cette demande de financement parce que son père n’a plus de chômage maladie depuis mai et qu’il ne peut pas avoir la prestation d’urgence (PCU) puisqu’il n’est pas disponible pour le travail actuellement.

« Nous avons aussi fait une demande à l’Association des Grands Brûlés (FLAM). Ils pourront aider pour une partie des produits de santé ainsi que pour l’hébergement à Québec. Mon père aura besoin d’une reconstruction au niveau du visage ou encore d’une épithèse (prothèse). Le coût est de minimum 12 00$ selon le type de rétention (façon de le fixer au visage) qu’ils pourront lui faire et elle devra être remplacée aux 18 mois environ. Nous avons fait diverses autres recherches, mais rien. Aucune aide. Ce que le gouvernement nous dit, c’est qu’il devrait tout vendre et vivre avec cet argent. C’est complètement absurde. Mon père n’aura aucun revenu et aucune possibilité de travailler même s’il le voulait tellement. De plus, ma mère fait tout ce qu’elle peut, mais elle ne peut finir la maison seule et elle ne peut subvenir à leurs besoins qu’avec son salaire. Ils ont besoin d’aide », lance Catherine.

Dépression majeure et fatigue excessive
« Mon père souffrait d’une dépression majeure et d’une fatigue excessive. Personne n’est à l’abri de vivre une telle situation. Mon père est un homme tellement présent et généreux pour tout le monde. Il se donne au travail et pour les gens qu’il aime à 200 %. Il mérite tellement de guérir sans se soucier de l’aspect financier », ajoute Catherine Ross.

Infos: https://www.gofundme.com/f/pour-venir-en-aide-a-mon-pere?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×