22.10.2020
Chroniques Chasse et pêche Formation du Certificat du chasseur

Formation du Certificat du chasseur

- Reprise avec abandon du test à l’arc et ICAF et ICAA en ligne

Les changements, même virtuels, ne se font pas toujours pour le mieux, et rejoignent maintenant la formation des futurs chasseurs du Québec.

À quelques jours de la reprise des formations du Certificat du chasseur, après le confinement de la COVID-19, des moniteurs du Programme d’éducation en sécurité et en conservation de la faune (PESCOF), division Sécurité Nature, de la Fédération québécoise des Chasseurs et des Pêcheurs (FédéCP), devront composer avec des changements majeurs.

Ainsi, tous les test pratiques pour le maniement de l’arc sont dorénavant abolis. Et les Cours d’Initiation à la Chasse avec Arme à Feu, le ICAF, et d’Initiation à la Chasse Arc et Arbalète (ICAA), seront désormais offerts en ligne seulement. Et les futurs chasseurs inscrits à ces cours virtuels, passeront leur examen en ligne également. À noter que le cours ICAA en salle sera autorisé jusqu’au 16 août 2020 inclusivement. Le cours en ligne ICAA débutera le lendemain 17 août.

Soupir de soulagement, le Cours Canadien de Sécurité dans le Maniement des Armes à Feu, (CCSMAF) demeure en salle. Les cours de maniement des armes à feu devront être dispensés à 30 participants, avec deux moniteurs. La même formation en  classe pourrait être offerte pour 15 participants, mais avec un seul moniteur.

Comme il y aura perte de revenus pour les associations et clubs de tir accrédités PECSOF, en raison de la disparition et de la diminution des heures de formation en salle par des moniteurs bénévoles, il y aura perte de revenus pour les associations. Du coup,  les coûts des inscriptions aux cours augmenteraient pour les futurs chasseurs.

Hausse des coûts à prévoir

« Nous travaillons à augmenter l’argent qui resterait aux associations; cela veut dire, on l’espère, une augmentation du prix des cours éventuellement. De plus nous travaillons avec le Ministère de la Sécurité Publique (MSP responsable du CCMAF), pour augmenter aussi la compensation pour les moniteurs bénévoles pour 2021. L’annulation des cours ICAF en salle permettra de donner plus de disponibilités au CCSMAF », lit-on dans un document de la FédéCP dont nous avons obtenu copie. On y lit aussi : « Nous avons travaillé à élaborer des mesures sanitaires pour les cours en salle, en respect des mesures sanitaires changeantes de la COVID-19 ».

Ces mêmes organismes de formation craignent des pertes financières importantes issues de l’abolition des tests pratiques pour l’arc, alors que des cibles 2D requises, dont la valeur est de 2 000$ et plus, ne seront plus requises.

Selon nos informations, des moniteurs comme des responsables régionaux du PESCOF; ils sont 14 au Québec, sont sous le choc, craignent l’instauration des cours en ligne, et le retrait du test pratique pour l’arc. Des formateurs, examinateurs d’expérience et des responsables régionaux, redoutent des conséquences dans la qualité des formations en raison des cours en ligne, et des examens virtuels.

Conséquences inquiétantes

« Vers où on s’en va ? », s’interroge le responsable et moniteur PESCOF de la régionale 01 Bas-Saint-Laurent depuis 14 ans, Paul-Amé Bélanger, de Mont-Joli, qui a tenu à réagir à ces nouveautés. Il craint notamment que des inscrits aux cours se regroupent à plusieurs pour répondre aux examens, où qu’une même personne remplisse plusieurs formulaires d’examens pour autant de futurs chasseurs. Succès assuré…!

« Et il y a encore plus. Lors des tests pratiques à l’arc, comme durant les cours ICAF, les moniteurs y vont aussi de leur vécu, de leurs expériences personnelles sur le terrain, partagent leurs trucs et leurs conseils. Ils apportent des compléments d’information importants qui ne se retrouvent pas en ligne », déplore P-A. Bélanger. Avec la hausse probable du coût des cours, le formateur et responsable régional d’expérience y voit un irritant majeur dans les efforts déployés depuis des années pour favoriser la relève à la chasse sportive. 

Dans le même document obtenu, un responsable de la FédéCP adresse ce message aux formateurs et responsables régionaux : « Vous êtes les piliers de la formation des futurs chasseurs au Québec. Ensemble, responsables PESCOF, moniteurs, associations et permanence, nous saurons relever ce grand défi des grands changements permanents et aussi situationnelles (COVID) qui attendent notre organisation ».

L’abolition du test pratique à l’arc, et les cours virtuels ICAF et ICAA, avec examen en ligne, découleraient d’une « décision unilatérale » du ministère Forêts, Faune et Parcs Québec (MFFPQ), sans consultation de la FédéCP et ses associations membres.

Québec songerait aussi à abandonner la formation sur la chasse du dindon sauvage en 2026.

Mon nom est Ernie Wells, chroniqueur chasse et pêche et animateur depuis six ans de l’émission hebdomadaire d'une heure « Rendez-Vous Nature », diffusée via 18 stations de radio, sur Facebook et www.rendezvousnature.ca. Journaliste, j’ai été correspondant du « Montreal Star », et collaborateur régional du Soleil de 1990 à 2020. De 1983 à 2014, j’ai signé la chronique chasse - pêche dans les hebdos régionaux de Québecor, où j'ai été rédacteur en chef et directeur de l'information. J’ai écrit dans Sentier Chasse-Pêche, et j’ai fondé le Salon Expo-Nature Rimouski, et Le Salon National Chasse Pêche Plein Air Rimouski. Je suis le promoteur de la Tournée annuelle des Films Chasse Pêche.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×