28.10.2020
Actualités Environnement Québec verse 2 M$ pour protéger les berges de Sainte-Luce

Québec verse 2 M$ pour protéger les berges de Sainte-Luce

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, était de passage à Sainte-Luce ce jeudi matin pour confirmer une aide financière de 2 M$ d’ici 2022 pour effectuer des travaux de protection des berges contre l’érosion et la submersion côtières dans le secteur de la plage de l’Anse-aux-Coques.

« Divers scénarios se présentaient à nous, notamment un enrochement, mais nous avons opté pour une recharge de plage avec du granulat arrondi qui permettrait de conserver le paysage intact », explique le ministre qui croit, qu’outre quelques inconvénients pendant le chantier, les utilisateurs de la plage ne seront pas affectés.

Projet de 2,5 M$

Selon une entente, la municipalité de Sainte-Luce défraiera 20% des coûts du projet évalués à 2,5 M$. Une analyse de risque avait mis en lumière la grande vulnérabilité des bâtiments et des infrastructures situés sur la route du Fleuve Est. « Nous sommes très contents de cette annonce. Nous voulons protéger nos citoyens. Avec la récurrence des tempêtes et des grandes marées, il est important de mettre en place des solutions. C’est un coup de pouce important pour notre municipalité d’un peu moins de 3 000 habitants. Ça va faire une différence et nous permettre de développer encore plus notre vitalité », commente la maire de Sainte-Luce, Maïté Blanchette-Vézina.

142 bâtiments protégés

Les travaux permettront de protéger 142 bâtiments commerciaux et résidentiels, 1,9 km de route et une partie du réseau d’aqueduc et d’égouts. « Nous sommes fiers d’investir dans des projets d’envergure qui permettront d’éviter des dommages majeurs qui pourraient survenir dans les prochaines années. Cette aide s’ajoute à notre annonce de l’année dernière où nous avons remis 5,5 M$ par municipalité pour Sainte-Luce et Sainte-Flavie pour aider des citoyens à effectuer des travaux où à se relocaliser », précise la ministre Guilbault, qui fera également une annonce concernant l’érosion des berges aux Îles-de-la-Madeleine.

Le maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin, signale que 17 citoyens ont utilisé ce programme jusqu’à présent. À Sainte-Luce, Mme Blanchette-Vézina parle de 13 citoyens, mais que sept autres dossiers sont en préparation.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Deux projets de recherche à l’UQAR

La ministre Guilbault confirme également un financement de 1,8 M$ à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pour deux projets de recherche. Le premier vise à cartographier des zones exposées à la submersion côtière dans la région de Sept-Îles à des fins d’aménagement du territoire. « Pour le deuxième projet, nous voulons développer système de prédiction des niveaux d’eau afin de devenir plus proactifs que réactifs. Cela permettra aussi de fournir des renseignements supplémentaires aux intervenants d’urgence sur le terrain », indique-t-elle.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×