30.10.2020
Nouvelle de 18 h Une musicienne de l’OSE en demi-finale du Prix Orford Musique

Une musicienne de l’OSE en demi-finale du Prix Orford Musique

La hautboïste attitrée de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire (OSE), basé à Rimouski, Mélissa Tremblay, est au nombre des demi-finalistes du prestigieux Concours du festival Orford Musique.

Orford, en Estrie, est le théâtre de ce festival de musique classique depuis plus de 60 ans. La jeune artiste de 25 ans est retenue pour la finale du concours, qui se déroulera en deux étapes, lundi et mardi. La prestation de Mélissa, qui sera accompagnée d’un pianiste, Louis Dominic Roy, est prévue pour mardi.

« Ma prestation est prévue pour mardi, mais elle sera diffusée sur Internet mercredi. Parmi tous les musiciens qui ont appliqué au concours, nous sommes huit à avoir été retenus. Quatre livreront leur performance lundi et quatre autres, mardi. Un jury décidera qui passera à la grande finale qui aura lieu samedi. Les prestations vont durer une vingtaine de minutes. Les pièces sont imposées et nous jouons directement devant le jury », précise Mélissa Tremblay.

Trac

Et comment se sent l’artiste à quelques heures de sa performance? Stressée? Fébrile? Atteinte du trac? « Un peu tout ça en même temps », avoue candidement la musicienne.

Dans le monde de la musique dite classique, le fait d’obtenir un tel prix s’avère un gros plus dans le curriculum vitae d’une musicienne de ce calibre.

« C’est une occasion de se maintenir en forme, car la musique, c’est comme pratiquer un sport. Ça nous aide à rester à niveau, surtout que la pandémie a affecté durement les artistes. Il y a aussi des sous rattachés au premier prix, des occasions de concert et des enregistrements si on gagne le concours. Ça procure un peu de prestige », ajoute celle qui est avec l’OSE depuis 2018.

Parcours

Récipiendaire du 2e Prix & Prix John Newmark de la 108e présentation du Prix d’Europe, Mélissa Tremblay occupe depuis 2018 le poste d’hautbois solo à l’Orchestre Symphonique de l’Estuaire.

Originaire du Bas-Saint-Laurent, elle commence ses études en hautbois au Conservatoire de Rimouski sous la direction de Vincent Boilard et Philippe Magnan. Elle obtient sa maîtrise en 2018 à l’Université de Montréal, où elle fut récipiendaire de la bourse Pierre-Roland deux années consécutives. Depuis 2013, elle participe à plusieurs académies d’été, en Europe et au Canada, tels que le Domaine Forget, Orford Musique, le National Academy Orchestra et le Norddeustche Oboentage.

Mélissa a eu le privilège de travailler avec de grands maîtres tels que Ramon Ortega, Valery Gergiev, Maurice Bourgue, Esa Pekka-Salonen, Olivier Doise, Eugene Isotov… Chambriste passionnée, elle partage la scène avec plusieurs ensembles dont Pentaèdre, Hautbois ETC, l’ensemble Volte pour n’en nommer que quelques uns. Elle tente actuellement d’obtenir un diplôme d’Artiste de la Colburn School, à Los Angeles.

On pourra entendre Mélissa et voter pour elle à la suite de sa performance, en cliquant sur ce lien.

On peut aussi l’écouter dans cette vidéo.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×