20.10.2020
Nouvelle de 18 h Des changements bouleversent le fonctionnement du sport-études

Des changements bouleversent le fonctionnement du sport-études

La pandémie de la COVID-19 affecte beaucoup de choses dans la société en générale et dans le fonctionnement des divers programmes scolaires dans la région. Les programmes sport-études du Centre de service des Phares ne font pas exception pour cette nouvelle année scolaire qui débute.

Le responsable des six programmes de sport-études reconnus au Centre de services des Phares, Simon Côté, signale que les étudiants de ces programmes seront intégrés dans des groupes réguliers et que la pratique sportive s’étendra en dehors des heures normales de cours. « Comme nous devons offrir cinq plages pour les diners, il a fallu repousser le volet sportif des programmes en fin de journée. Nos journées comprennent quatre périodes de cours. Les membres du sport-études rateront la dernière période de cours de la journée pour la pratique de leur sport qui se fera de 14 h 15 à 17 h 15. Le ministère de l’Éducation nous autorise à poursuivre jusqu’à une heure et demie après la fin des cours », explique-t-il.

En finissant à cette heure, c’est évident que le retour à la maison sera de la responsabilité des parents. « Cela toujours été comme ça de toute façon », indique M. Côté.

Six programmes de sport-études

Les programmes de sport-études reconnus par le ministère de l’Éducation pour le Centre de services des Phares sont le patinage artistique, le patinage de vitesse, le basket-ball, la natation, la gymnastique et la boxe.

Monsieur Côté souligne que ces programmes accueillent une centaine de jeunes de secondaire 3 à 5 de l’école Paul-Hubert de Rimouski.

Il existe aussi de concentrations en sport ou en art qui sont aussi touchées par les mêmes ajustements rendus nécessaires pour respecter les règles imposées par la lutte au coronavirus.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×