20.10.2020
Actualités Économie Le ministre fédéral des Transports est interpellé

Le ministre fédéral des Transports est interpellé

Tarifs de transport aérien en hausse?

Les députés bloquistes de l’Est du Québec, Marilène Gill, Kristina Michaud et Maxime Blanchette-Joncas, se préoccupent des impacts de la hausse des frais de NAV Canada sur les billets d’avions pour les liaisons régionales.

La députée de Manicouagan, la députée d’Avignon-Matane-Matapédia, le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques joignent leurs voix à celle du député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères et porte-parole du Bloc Québécois en matière de transports, d’infrastructure et de collectivités, Xavier Barsalou-Duval, pour demander au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, d’intervenir afin de minimiser les effets de la hausse prohibitive des frais de NAV Canada, l’organisme chargé de fournir les services de navigation aérienne.

« Cette hausse de 30 % des frais de NAV Canada aura un impact majeur sur les vols aériens régionaux. Chaque jour où ils mettront un avion dans les airs, les petits transporteurs vont devoir assumer une grosse facture de plus, ce qui mènera inévitablement à une hausse du prix des billets. Le ministre Garneau aurait déjà dû voir le problème, mais il n’est pas encore trop tard pour agir », explique le député Blanchette-Joncas.

Sonnette d’alarme

De plus, le Bloc Québécois rappelle que NAV Canada avait déjà tiré la sonnette d’alarme auprès du ministre des Transports, mais que celui-ci avait simplement répondu par une fin de non-recevoir. Résultat : les compagnies aériennes régionales devront payer une fortune en frais. Finalement, ce sont des millions de dollars supplémentaires qui pourraient être assumés par les voyageurs.

« En pleine période de crise dans le transport aérien régional, Marc Garneau, lui, préfère détourner le regard quand il y a un problème. Son refus d’aider est vraiment un gros manque de jugement. Par son inaction, le ministre nuit carrément au transport aérien en région », soutient Xavier Barsalou-Duval.

Éloignement

Pour sa part, Marilène Gill s’inquiète sérieusement quant à la suite des événements. « En raison de l’éloignement des grands centres, les gens de la Côte-Nord ne peuvent se passer du transport aérien. Déjà qu’Air Canada nous a cavalièrement écartés, le ministre Garneau ne peut se continuer de se cacher derrière « l’indépendance » de NAV Canada pour éviter d’agir. Il en va de l’avenir du transport aérien régional! »

« L’aéroport régional de Mont-Joli est une plaque tournante non seulement vers l’Est et les grands centres, mais aussi vers le Nord du Québec, une région riche de ressources qui emploie nombre de mes concitoyens. Comment réagiront les entreprises si elles doivent absorber des hausses de coûts de transport? », soulève Kristina Michaud.

Kristina Michaud (© HOC-CDC Credit: Bernard Thibodeau, House of Commons Photo Services)

Qu’est-ce que NAV Canada?

NAV CANADA est la Société qui possède et exploite le système de navigation aérienne civile du Canada.

À titre d’un des plus importants fournisseurs de services de navigation aérienne (FSNA) selon le nombre total d’heures de vol IFR (règles de vol aux instruments), NAV CANADA fournit des services à 40 000 clients et gère 3,3 millions de vols par année dans un espace aérien intérieur et océanique de 18 millions de kilomètres carrés.​

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×