28.10.2020
Nouvelle de 19 h Près de 500 000 $ pour des projets du Conseil de l’environnement

Près de 500 000 $ pour des projets du Conseil de l’environnement

Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) accueille avec satisfaction la confirmation officielle d’un important soutien du Fonds d’aide au rayonnement des régions (FARR) à deux de ses projets phares.

Au total, le CREBSL disposera de près de 500 000 $ dans les trois prochaines années afin de structurer les efforts de lutte aux changements climatiques dans la région. Pour ce faire, il travaillera avec ses partenaires sur deux fronts : le développement de la mobilité durable ainsi que l’exploitation de la biomasse forestière résiduelle. 

Le premier projet, assorti d’une enveloppe de 258 000 $, visera l’accompagnement et la concertation des MRC pour développer la mobilité durable au Bas-Saint-Laurent.

Le second, soutenu à hauteur de 239 000 $, consistera à développer une panoplie d’outils destinée aux ICI (industries, commerces et institutions) présentant les avantages de l’utilisation de la biomasse pour remplacer des sources d’énergie non renouvelables et plus polluantes.
 

Diminution des gaz à effet de serre

« À l’heure où l’on se doit d’être collectivement proactifs dans la diminution de nos émissions de gaz à effet de serre (GES), la conversion à la biomasse et le transport collectif, électrique et partagé seront des actions locales concrètes de lutte aux changements climatiques. Ces deux projets, issus d’une concertation avec les membres du CREBSL et les intervenants du milieu, reposent sur des priorités inscrites dans les plans d’action du Conseil depuis des années. Nul doute qu’ils auront un impact durable au Bas-Saint-Laurent », précise Vincent Dufour, président du CREBSL.
 

Basées sur l’intégration ou l’optimisation des ressources disponibles, ces priorités ont également reçu l’assentiment des participants régionaux à la démarche Par notre PROPRE Énergie (PNPÉ) financée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Mobilité durable : plus de choix, moins de GES émis

Le projet Mobilités et Territoires vise à soutenir les MRC dans leurs initiatives pour mettre en place un système régional de mobilité durable. Il comporte un volet d’optimisation des trajets et des horaires de transport collectif (minibus et taxibus) – existants ou envisagés -, de même qu’un volet sur l’électrification et l’autopartage.

Un volet d’accompagnement des MRC dans la structuration et l’arrimage des différents modes de mobilité durable complète l’ensemble des champs d’intervention inscrits au projet. Puisqu’environ 56 % du pétrole annuellement consommé régionalement l’est pour le transport des personnes, c’est la priorité d’action dans la lutte aux changements climatiques.

Biomasse : plus d’efficacité énergétique, moins de déchets industriels produits

Bien que de moindre importance en termes de pétrole consommé et de GES émis, le remplacement du chauffage au mazout par la biomasse forestière résiduelle s’avère cependant une filière fort structurante pour la région.

C’est pourquoi le CREBSL veut doter la région d’une boîte à outils renfermant toutes les connaissances et expériences du Bas-Saint-Laurent, cela afin de convaincre les gestionnaires d’ICI d’abandonner le mazout au profit de la biomasse. Un démarcheur affecté au projet ira à leur rencontre durant les 3 prochaines années pour les accompagner dans cette transition.


Des experts en renfort
Les montants reçus permettront l’embauche de deux chargés de projet. L’un d’eux est d’ores et déjà entré en poste : il s’agit de Philippe Cousineau Morin, lequel possède une expérience et une expertise reconnues en mobilité durable. Quant à l’initiative touchant la sphère de la biomasse, le CREBSL procédera sous peu à un appel de candidatures afin de trouver la personne la plus à même de jouer ce rôle crucial.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×